L'Américain Levi Leipheimer (Astana) a remporté vendredi la 24e édition du Tour de Castille-et-Leon à l'issue de la 5e et dernière étape, son équipier Espagnol Alberto Contador, deuxième du général, ayant fait impression en montagne et lors du contre-la-montre.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La dernière étape de ce tour, marqué le premier jour par la chute et l'abandon (clavicule droite cassée) de l'Américain Lance Armstrong (Astana), a été remportée à Valladolid par l'Espagnol Alejandro Valverde (Caisse d'Epargne), très facile dans le sprint final, comme lors de la 3e étape mercredi.

Contador, vainqueur de l'épreuve en 2007 et 2008, avait prédit que l'édition 2009 se jouerait lors du contre-la-montre individuel de mardi, long de 28,2 km, et il avait raison. Leipheimer, plus fort dans cet exercice que Contador, a devancé l'Espagnol de 16 secondes, un écart qui se retrouve au classement général.

Mais Contador a semblé en net progrès en contre-la-montre, pointant même en tête à un peu plus de la moitié du parcours. Il a seulement un peu fléchi sur la fin. Ses entraînements en soufflerie début novembre aux Etats-Unis semblent porter leurs fruits.

Contador, l'un des grands favoris pour le Tour de France, s'est aussi montré très à l'aise lors des deux étapes de montagne, mais a choisi de travailler pour Leipheimer, comptant sans doute plus tard dans la saison sur l'aide de son lieutenant américain. Lors du Tour de France par exemple.

«Je n'ai eu aucun doute au moment d'aider Leipheimer», a déclaré Contador vendredi. «Après qu'il soit passé en tête lors du contre-la-montre, j'ai été ravi de l'aider, parce qu'il y a des courses pour tout le monde».