(Doha) Le champion olympique Andre De Grasse a terminé quatrième lors du 200 mètres masculin, vendredi, à l’arrêt de la Ligue de diamant à Doha.

Mis à jour le 13 mai
La Presse Canadienne

De Grasse, de Markham, en Ontario, a franchi la distance en 20,15 secondes. Il a tout juste été devancé par Jareem Richards, de Trinité-et-Tobago, qui a inscrit le même temps.

Les Américains Noah Lyles (19,72 secondes) et Fred Kerley (19,75) sont montés sur les deux premières marches du podium.

Aaron Brown, de Brampton, en Ontario, et Jerome Blake, de Burnaby, en Colombie-Britannique, ont terminé respectivement cinquième et sixième.

Au 800 mètres masculin, Marco Arop, d’Edmonton, a pris le troisième rang avec un temps de 1 minute 49,51 secondes. Il a été devancé par le Kényan Noah Kibet (1 : 49,08) et l’Australien Peter Bol (1 : 49,35).

Django Lovett, de Surrey, en Colombie-Britannique, a terminé en troisième place au saut en hauteur masculin, franchissant la barre à 2,27 mètres. Seuls le Sud-Coréen Sanghyeok Woo (2,33) et le Qatari Mutaz Essa Barshim (2,30) ont fait mieux que Lovett.

Au deuxième jour d’une tempête de sable, l’épreuve a été annulée par souci de sécurité. Le recordman du monde suédois Armand Duplantis et le Français Renaud Lavillenie sauteront finalement en intérieur samedi après-midi, à l’académie Aspire.

Dans le stade du Qatar Sports Club, l’attention s’est donc concentrée sur les sprints mais aussi le saut en hauteur.

Le Sud-Coréen Woo Sang-hyuk (2,33 m), champion du monde en salle à Belgrade cette année, s’est imposé devant le héros national Mutaz Essa Barshim (2,30 m), champion olympique en titre avec l’Italien Gianmarco Tamberi (7e avec 2,20 m, après trois échecs à 2,24 m).

« C’était une bonne course. J’ai le sentiment d’avoir réussi plusieurs choses que j’essayais de mettre en place depuis quelques semaines, j’en suis très content, a réagi Noah Lyles. Je me sentais bien, les choses sont venues naturellement, donc j’ai hâte de voir ce que l’avenir me réserve. »

Objectif Championnats du monde

De Grasse aussi était positif. « Je veux toujours bien faire mais je sais que mon objectif principal sont les Championnats du monde », à Eugene (États-Unis) du 15 au 24 juillet, a expliqué le Canadien. « Tout ça m’aide juste à y parvenir, donc je ne suis pas forcément à 100 % en Ligue de diamant, mais je veux le faire en m’amusant. »

Sur la même distance chez les femmes, Gabrielle Thomas, elle aussi en bronze au Japon, s’est imposée en 21 sec 98/100, égalant le record du meeting établi précédemment par sa compatriote Allyson Felix.

PHOTO KARIM JAAFAR, AGENCE FRANCE-PRESSE

Gabrielle Thomas

« C’était du lourd pour commencer la saison (en plein air, NDLR), il y avait beaucoup de concurrence », s’est-elle réjouie. « J’ai la volonté de gagner, je me bats jusqu’au bout. »

Thomas a devancé la Jamaïcaine Shericka Jackson (22 sec 07/100) et la championne du monde britannique Dina Asher-Smith (22 sec 37/100).

Cette dernière retrouvait sa distance fétiche, quelques mois après avoir fait une croix sur le demi-tour de piste à Tokyo, blessée. « J’aurais aimé être un peu plus rapide mais c’est mon premier 200 m de l’année et il faut courir pour être en forme », a commenté Asher-Smith.

Surprise sur 400 m

Sur 400 m haies, le Brésilien Alison dos Santos, médaillé de bronze olympique, l’a emporté en 47 sec 24/100, devant l’Américain Rai Benjamin, médaillé d’argent (47 sec 49/100).

Chez les femmes, surprise sur 400 m : la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo, championne olympique en titre, n’a signé que le troisième temps (51 sec 84/100), derrière la Dominicaine Marileidy Paulino (51 sec 20/100), médaillée d’argent de la distance aux derniers JO, et la Jamaïcaine Stephenie Ann McPherson (51 sec 69/100).

Samedi, Duplantis, désormais perché à 6,20 m, prendra enfin la piste. Son objectif cette saison est de conquérir le dernier titre lui manquant : celui de champion du monde en plein air.

Avec Agence France-Presse