Sept étudiants-athlètes de la relève ont été récompensés d’une bourse de 2000 $ par la Fondation de l’athlète d’excellence du Québec, dans le cadre du Programme de parrainage de la Fondation Georges St-Pierre.

Publié le 19 janvier
La Presse

Le Programme de parrainage, produit de la collaboration entre les deux fondations, permet de soutenir annuellement des étudiants-athlètes pratiquant un des sports que Georges St-Pierre intégrait à l’époque dans sa préparation, soit la boxe, l’escrime, la gymnastique artistique, le judo, le karaté, la lutte et le taekwondo.

Ainsi, la gymnaste Maddison Hajjar, le judoka Félix Mercier-Ross, le karatéka Maroua Mokdad et l’escrimeuse Agata Voitenko ont tous reçu une bouse d’excellence académique de 2000 $, ayant maintenu une moyenne de 80 % et plus dans leurs études.

Quant au taekwondoïste Artur Bespalyi, au boxeur Ludovik Jodoin et au lutteur Nathan Rainville, ils se sont vus remettre une bourse de soutien à la réussite académique, également de 2000 $.

St-Pierre a d’ailleurs pu échanger avec les récipiendaires lors de la cérémonie virtuelle.

Selon l’ex-champion du monde d’arts martiaux mixtes, le programme prend tout son sens cette année « alors que les boursiers et boursières ont été particulièrement touchés par les restrictions sanitaires liées à la pandémie », a-t-il évoqué dans un communiqué.

« Plus que jamais, il est primordial que les jeunes poursuivent leurs études afin de bien préparer leur éventuelle transition du sport vers le travail, a-t-il ajouté. Il est vraiment gratifiant de les soutenir en ces moments difficiles, de découvrir leurs histoires, leurs parcours, et d’être tout simplement là pour eux. »