Nous vous avons fait quelques suggestions de lectures sportives d’été, vous nous avez ensevelis d’autres recommandations ! En voici quelques-unes.

La Presse

En cette période d’Euro, je vous recommande un intéressant petit livre sur le foot : Éloge de l’esquive, d’Olivier Guez, chez Grasset (112 pages). Vous y apprendrez des choses intéressantes sur l’histoire de ce sport.

Daniel Renaud

Éloge de l’esquive

Éloge de l’esquive

Grasset

Je vous suggère l’excellent roman de l’auteur Claude Dionne Sainte-Flanelle, gagnez pour nous. La touchante histoire d’une quête sur toile de fond tricolore. Bonne lecture !

Claude Allaire

Si on parle de Coupe Stanley, pourquoi ne pas lire la biographie Henri Richard, la légende aux 11 coupes Stanley ? Il est le joueur qui en a gagné le plus dans la Ligue nationale !

Denis Richard

Ma suggestion : Jacques Demers, en toutes lettres par Mario Leclerc.

Denis Presseault

Jacques Demers, en toutes lettres

Jacques Demers, en toutes lettres

Stanké

Maurice Richard : L’idole d’un peuple, de Jean-Marie Pellerin. Cadeau de mes parents, c’est à la fois un livre fascinant d’une couverture à l’autre et un grand regret dans ma vie. Ayant été à l’école avec André Richard, un des garçons de Maurice, mon rêve aurait été d’avoir mon livre autographié par son père. Étant timide pour ma part et André étant une personne réservée et humble, cela n’a été qu’un rêve non réalisé.

Raymond Deneault

Un incontournable : Call Me Indian, de Fred Sasakamoose, premier joueur d’une Première Nation à jouer dans la LNH, avec les Blackhawks de Chicago. Le trajet de Fred, de la nation crie, enlevé à sa famille, placé en pensionnat : ce récit est d’actualité. Fred vivra le rêve des grandes ligues.

Denis Benoit

Je viens de lire Sooley de John Grisham. L’histoire se passe dans le monde du basketball collégial américain. Certains passages sont un peu surfaits pour quelqu’un qui connaît bien ce sport. Mais c’est une lecture tout de même relaxante et excitante. Bonne lecture.

Serge Pelletier

Je suggère Cheval indien, de Richard Wagamese. Le hockey y joue un rôle central, et permet au lecteur de se mettre à la place de l’autre et de ressentir les effets du racisme et de la maltraitance. L’empathie est une première étape pour parvenir à la réconciliation.

Natalie Clairoux

Cheval indien

Cheval indien

XYZ

Pour les connaisseurs de hockey, je suggère Crossing the Line, de Derek Sanderson en collaboration avec Kevin Shea (il faut passer outre la fumante page couverture). Un type avec suffisamment de talent pour aboutir au Temple de la renommée, mais dont la carrière et la vie se sont déréglées en cours de route. Fascinant de revisiter la fameuse époque des Flyers de Niagara Falls de l’OHA et des Big Bad Bruins dont la dynastie a été interrompue par le CH. Le livre est un résumé éloquent du hockey et du who’s who des années 1960 et 1970, avec en prime l’histoire d’un gars qui a repris sa vie en main après avoir littéralement atteint le fond du baril.

Guy Lefebvre

J’ai adoré lire la biographie de Hank Aaron il y a une vingtaine d’années. Pour le baseball, bien sûr, mais surtout la toile de fond du racisme à l’égard des Afro-Américains.

Martin Bergeron

Si vous allez dans la fiction, il y a la série de Geneviève Guilbault Ti-Guy La Puck. Ce sont des romans pour les jeunes et l’histoire, vous l’aurez deviné, se passe au hockey.

Sylvie Vézina

Pour ma part, le meilleur livre sportif est en fait la biographie d’un journaliste : À toi, Richard..., par Richard Garneau. Non seulement c’est bien écrit, mais il nous raconte aussi la deuxième moitié du XXsiècle avec son œil de commentateur sportif et citoyen du monde. Son récit des Jeux de Munich et des évènements s’y rattachant, vu de l’intérieur, est tout simplement bouleversant.

Sébastien Roy

À toi, Richard...

À toi, Richard...

Stanké

The Game et le livre Scotty, de Ken Dryden, forment le meilleur duo concernant le hockey. Se retrouver avec Scotty Bowman qui analyse plus d’un demi-siècle de hockey est toute une expérience. Intégré dans ce livre est un jeu : quelle fut la meilleure équipe après 1945 ? Il faut résister à la tentation de sauter au dernier chapitre pour découvrir la conclusion de Scotty.

Yves Gosselin

Le meilleur livre de sport de tous les temps ? The Fight, de Norman Mailer, sur le combat “Rumble in the Jungle” organisé au Zaïre en 1974. C’est un portrait extraordinaire d’un athlète hors norme, Muhammad Ali, et d’un évènement qui devient dramatique et enlevant sous la plume du journaliste et écrivain. Un chef-d’œuvre.

JF Leclerc

Ma suggestion de lecture sportive : Serge Savard, Canadien jusqu’au bout de Philippe Cantin. J’ai lu Open et Ma vie en bleu-blanc-rouge, vraiment des bons livres.

Louise Dextrase

Je vous propose Ball Four, pour mieux comprendre la « game », de l’ex-lanceur des Yankees de New York Jim Bouton. Si vous voulez vraiment virer et rire des aventures des baseballeurs. D’ailleurs, les meilleurs livres de sport sont ceux du baseball.

Pierre Rheault

Ball Four

Ball Four

Wiley

J’ai lu plusieurs des livres que vous recommandez (mais pas Breaking Away… peut-être en aurai-je le courage). En vous recommandant My Losing Season, de Pat Conroy, auteur de Prince of Tides (devenu un film avec Barbra Streisand et Nick Nolte), je suis archisûr de vous faire un cadeau de lecture que vous n’oublierez pas de sitôt. Conroy y raconte ses deux années comme point guard dans l’équipe de basketball du collège militaire américain The Citadel, avec des flash-back sur son enfance difficile. C’était tout un joueur de basket, marqué toute sa vie par sa relation orageuse avec un coach-dictateur cruel. La description du dernier match de la saison est une pièce d’anthologie. Un livre sur le basketball, mais surtout sur la vie (désolé du cliché mièvre, mais c’est vrai !).

Yves Leduc