Des milliers de coureurs ne pourront enfiler leurs chaussures de course pour participer au Marathon de Montréal. Les organisateurs estiment que les mesures sanitaires empêchent la tenue de l’évènement, qui devait avoir lieu du 24 au 26 septembre prochain.

Coralie Laplante
Coralie Laplante La Presse

Les « mesures du plan de déconfinement et les consignes émises spécifiquement à l’attention des festivals » ont eu raison du marathon, qui avait réuni environ 12 000 athlètes lors de sa dernière édition, en septembre 2019.

La course n’avait également pas pu avoir lieu en 2020.

« On ne pouvait pas respecter l’envergure de l’expérience ni toutes les consignes sanitaires et opérationnelles, comme la capacité d’accueil des sites, la distanciation et la surveillance le long des parcours allant jusqu’à 42 km, puis satisfaire tous nos participants », a affirmé le président-directeur général d’Évènements GPCQM, Sébastien Arsenault, par voie de communiqué.

« Aujourd’hui, rien ne garantit aux organisateurs de grands rassemblements que des allègements seront possibles au début de l’automne », a aussi évoqué M. Arsenault. Il a justifié la décision de l’organisme en disant que l’organisation du marathon « ne se règle pas à la dernière minute ».

Le prochain Marathon de Montréal devrait se tenir du 23 au 25 septembre 2022.

Les coureurs qui s’étaient déjà inscrits à l’évènement de 2021 pourront demander à ce que leur inscription soit remboursée, ou bien reportée à 2022.