(Dubaï) L’« homme avion » français Vince Reffet a réalisé à Dubaï un décollage du sol avant de voler à 1800 mètres d’altitude, une première mondiale, ont annoncé les organisateurs de l’Exposition universelle 2020 qui ont parrainé l’évènement qualifié d’« historique ».

Agence France-Presse

La performance a été réalisée vendredi par le sportif de 34 ans, rompu aux défis extrêmes et qui, avec ses acolytes des « Jetmen », se lançaient jusqu’ici dans les airs en sautant vers le bas à partir de plateformes élevées.

Dans un communiqué, Expo 2020 Dubaï a indiqué avoir réalisé avec « Jetman Dubaï […] une autre première mondiale dans leur quête d’un vol humain 100 % autonome : un décollage du sol, se transformant en un vol à haute altitude ».  

Selon Expo 2020, Vince Reffet a volé à quelques mètres au-dessus des eaux du Golfe avant de s’élever jusqu’à 1800 mètres d’altitude. Il a ensuite ouvert son parachute à 1500 mètres d’altitude.

« C’est le résultat d’un travail d’équipe extrêmement minutieux, où chaque petit pas a généré d’énormes résultats. Tout a été planifié à la seconde près, et j’ai été ravi des progrès réalisés », s’est réjouit Vince Reffet, cité dans le communiqué.

« C’est une nouvelle étape dans un projet à long terme. L’un des prochains objectifs est de se poser à nouveau au sol après un vol en altitude, sans avoir besoin d’ouvrir un parachute », a-t-il ajouté.  

Pour réaliser son dernier exploit, Vince Reffet a été équipé d’une aile en fibre de carbone propulsée par quatre mini moteurs à réaction. Contrôlé par le corps humain, l’équipement permet au Jetman d’atteindre des vitesses de 400 km/h, de planer, de changer de direction et d’effectuer des loopings.

Le « Jetman » français est un habitué des records extrêmes. Avec son acolyte Fred Fugen, il a traversé fin 2019 la célèbre Porte du Ciel-une ouverture de 130 m de haut pour 30 m de large, dans le parc montagneux du Mont Tianmen, situé dans la province de Hunan, dans le sud de la Chine.