• Accueil > 
  • Sports 
  • > Demi-Ironman de Mont-Tremblant: Meredith Kessler et Lionel Sanders triomphent 
Source ID:924c6b47-5a2a-4683-abcf-a9ee744e13d0; App Source:alfamedia

Demi-Ironman de Mont-Tremblant: Meredith Kessler et Lionel Sanders triomphent

La gagnante de l'épreuve, Meredith Kessler, célébrera son... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

La gagnante de l'épreuve, Meredith Kessler, célébrera son 40e anniversaire dans quelques jours.

Photo Olivier Jean, La Presse

Sophie Allard
La Presse

Victorieuse du demi-Ironman de Mont-Tremblant hier midi, l'Américaine Meredith Kessler, 39 ans, n'avait qu'une envie en franchissant le fil d'arrivée. Elle était impatiente d'embrasser son fils Mak, âgé d'à peine 7 mois. Dès qu'elle a vu son visage joufflu, elle a affiché un large sourire et tendu les bras.

« Je suis tellement heureuse d'être sur une lancée après avoir donné naissance à mon fils. C'est difficile de concilier l'allaitement et le sport. Mak se réveille plusieurs fois par nuit. Il n'a pas fait exception la nuit dernière. J'ai dû me lever à 22 h 30, 0 h 30 et 2 h 30. Je l'aime tellement, ça en vaut la peine ! Je ne me plains pas, je crois d'ailleurs que j'ai des hormones maternelles dans les jambes », a-t-elle confié en entrevue, peu après avoir salué la foule depuis la plus haute marche du podium.

Plus de 3360 athlètes provenant de 19 pays participaient à la septième édition de la compétition. Pour la nouvelle maman, il s'agissait d'une troisième victoire à Mont-Tremblant, après avoir remporté l'épreuve en 2014 et en 2015. Ce nouveau gain s'ajoute à son impressionnante collection de 17 médailles d'or au demi-Ironman et 11 médailles d'or aux épreuves Ironman.

Au début du mois, elle a renoué avec la victoire après son congé en remportant le demi-Ironman de Raleigh, en Caroline du Nord. L'arrivée de son bébé, en novembre dernier, a changé sa vision du sport, mais pas ses résultats, semble-t-il. Elle dit ne plus craindre l'échec.

IMPRÉVU SUR LA PLAGE

Les choses auraient pu mal tourner pour la star du triathlon féminin tôt hier matin. Alors que le soleil se levait derrière les montagnes, Kessler a déchiré sa combinaison isothermique sur la plage du lac Tremblant. « Quand j'ai enfilé ma combinaison, j'ai senti qu'elle se déchirait. J'ai trouvé un membre de l'équipe médicale qui m'a aidé. J'ai nagé couverte de Tuck Tape ! » Toujours avec la victoire en tête.

La Canadienne Rachel McBride - en mauve des cheveux aux genoux ! - a su profiter de cette petite malchance. Au bout de 1,9 km de nage, McBride, 40 ans, est sortie de l'eau trois secondes devant la favorite. « J'ai eu une course incroyable aujourd'hui. C'est la première fois que je réussis à talonner Meredith comme ça dans l'eau, je l'ai même devancée », a-t-elle dit, rieuse.

« Sur le vélo, on a lutté chaudement dans la seconde portion du parcours. Je la dépassais, elle me dépassait. »

Après 90 km de vélo, Kessler a écopé d'une pénalité de 30 secondes qui aurait pu lui coûter la première place. « J'ai retiré mon casque trop tôt dans la zone de transition. C'était totalement ma faute, honte à moi. Il ne me restait qu'une option : courir le plus vite possible. » Elle a rapidement pris les devants. « Je savais qu'il y avait un tigre mauve qui me pourchassait. »

Meredith Kessler, de l'Ohio, a réussi un chrono de 4 heures 14 minutes 35 secondes. Rachel McBride, de Vancouver, a terminé deuxième (4 h 17 min 19 s) et l'Américaine Jodie Robertson, troisième (4 h 21 min 18 s). Trois Québécoises ont fini dans le top 10 : Valérie Bélanger (6e), Pamela-Ann B. St-Pierre (7e) et Sarah Casaubon (9e).

Épuisée après avoir disputé six épreuves en deux mois, la gagnante confie vouloir maintenant faire une pause. « Je vais me reposer et je veux mettre mon fils en priorité dans mon horaire. »

Elle sera du départ au Ironman de Mont-Tremblant en août. Elle veut s'y qualifier pour les Championnats du monde Ironman de Kona, à Hawaii, en octobre. « Ça sera intéressant de voir quand je pourrai dormir plus de deux heures d'affilée. »

UN NOUVEAU RECORD POUR SANDERS

L'Ontarien Lionel Sanders, 30 ans, a signé une quatrième victoire au demi-Ironman de Mont-Tremblant (une 19e en carrière sur la distance). L'athlète à la moustache, ex-toxicomane, était largement favori.

« Je suis content de ma performance. Nous avions des conditions idéales, probablement les plus rapides que nous ayons eues ici », a-t-il dit dans l'aire d'arrivée. La météo était clémente (à peine 18 degrés Celsius), le vent était très léger, et le ciel partiellement couvert a plu aux compétiteurs.

« Cette victoire est vraiment spéciale. J'ai fait aujourd'hui mon meilleur temps à vie à la nage. »

« Il y a trois semaines, j'ai réalisé une performance exécrable dans l'eau et j'ai travaillé fort depuis. J'imagine que c'est ce que ça donne quand tu t'entraînes pour t'améliorer. » Il semble loin, le moment où, en 2010, Sanders avait failli se noyer à l'occasion de sa première participation au Ironman (Sprint).

Le spécialiste du vélo, sorti neuvième de l'eau hier, a devancé toute concurrence dès qu'il a posé les avant-bras sur le guidon. Il a roulé à une vitesse moyenne de 44,86 km/h sur le parcours onduleux. Restait la course à pied, mais il a maintenu son avance. Dans une vidéo diffusée cette semaine sur Facebook (WelleMédia), il disait avoir changé son patron de course. « J'ai changé ma posture, je travaille à redresser davantage le tronc, à ouvrir plus les hanches et à diminuer la torsion de mon tronc. Mon premier test aura lieu ici à Mont-Tremblant. »

Étant donné qu'il a filé à un rythme de 3,25 min/km, le test a été concluant, semble-t-il. Il a d'ailleurs réussi à établir un nouveau record de l'événement avec un chrono de 3 h 40 min 58 s. Il avait lui-même établi un premier record en 2015 avec 3 h 45 min 38 s. Voilà qui a sûrement réjoui ses 25 000 abonnés sur Facebook. L'Américain Rodolphe Von Berg a terminé deuxième (3 h 44 min 2 s), et le Canadien Brent McMahon (3 h 45 min 53 s) a complété le podium.

Christopher Busset, de Québec, a été le meilleur représentant de la Belle Province. Il a terminé 11e (comme l'an dernier) avec un chrono de 4 h 7 min 41 s. « Je suis très satisfait. Ça s'est très bien passé à la natation, ç'a été un peu plus difficile en vélo, mais je me suis rattrapé en course à pied. J'ai réussi à rattraper les gars. Être le premier Québécois, ce n'est pas rien. » Antoine Jolicoeur Desroches, qu'on attendait dans le top 10, a été contraint à l'abandon en raison d'un bris d'équipement.

Résultats des athlètes professionnels masculins

1. Lionel Sanders, ON, CAN, 3 h 40 min 58 s

2. Rodolphe Von Berg, CO, É.-U., 3 h 44 min 2 s

3. Brent McMahon, CB, CAN, 3 h 45 min 53 s

4. Jackson Laundry, ON, CAN, 3 h 48 min 40 s

5. Matt Russell, FL, É.-U., 3 h 54 min 30 s

6. Sam Betten, AUS, 3 h 58 min 22 s

7. Andrew Yoder, PA, É.-U., 3 h 59 min 22 s

8. Hunter Lussi, MD, É.-U., 4 h 1 min 46 s

9. Alex Vanderlinden, ON, CAN, 4 h 4 min 26 s

10. Jordan Monnink, ON, CAN, 4 h 5 min 53 s

Résultats des athlètes professionnelles féminines

1. Meredith Kessler, OH, É.-U., 4 h 14 min 35 s

2. Rachel McBride, CB, CAN, 4 h 17 min 19 s

3. Jodie Robertson, NY, É.-U., 4 h 21 min 18 s

4. Jennifer Spieldenner, OH, É.-U., 4 h 28 min 15 s

5. Amber Ferreira, NH, É.-U., 4 h 28 min 31 s

6. Valérie Bélanger, QC, CAN, 4 h 28 min 38 s

7. Pamela-Ann B. St-Pierre, QC, CAN, 4 h 31 min 50 s

8. Jennie Hansen, NY, É.-U., 4 h 32 min 38 s

9. Sarah Casaubon, QC, CAN, 4 h 32 min 38 s

10. Lenny Ramsey, WI, É.-U., 4 h 34 min 29 s




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer