Le son des célèbres mariachis a résonné vendredi lors des cérémonies d'ouverture des Jeux panaméricains, donnant le coup d'envoi à deux semaines et demie de compétitions - la plus grande compétition sportive du Mexique sur la scène internationale depuis la Coupe du monde de soccer en 1986.

LA PRESSE CANADIENNE

La tradition s'est révélée la toile de fond de la majeure partie de la cérémonie, qui s'est ouverte avec des femmes arborant des robes traditionnelles aux couleurs vives, dansant au son des cuivres et d'instruments à cordes, tandis que des vaqueros mexicains - ou cowboys - parcouraient l'arène du Omnilife Stadium au galop sur leur monture.

La vasque a été allumée par Paola Espinosa, qui avait remporté une médaille de bronze en plongeon lors des Jeux olympiques de Pékin en 2008.

Enriqueta Basilio, qui avait allumé la vasque olympique lors des Jeux de Mexico en 1968, a été la première d'une série d'anciens olympiens à transporter la flamme dans le stade. Espinosa a été la dernière à prendre le relais.

On ignorait jusqu'à vendredi si la cérémonie d'ouverture serait présentée après que d'importantes précipitations découlant de l'ouragan Jova eurent balayé Guadalajara. Mais le synchronisme a été parfait, et le soleil s'est même pointé le bout du nez tôt en matinée vendredi.

La sécurité était resserrée, des soldats armés d'armes automatiques surveillant étroitement les stationnements ainsi que les artères adjacentes au Omnilife Stadium. Les spectateurs et les membres des médias ont dû passer au travers des détecteurs de métal pour accéder au périmètre ceinturant le stade.

500 athlètes canadiens

La capitaine de l'équipe canadienne de soccer féminin Christine Sinclair brillait tandis qu'elle portait le drapeau unifolié devant un contingent d'athlètes arborant des pantalons d'entraînement noirs, des chapeaux blancs et des chandails rouges à l'entrée du stade de 50 000 places.

Le Canada a envoyé environ 500 athlètes aux Jeux panaméricains, et environ 175 d'entre eux ont assisté à la cérémonie d'ouverture. Plusieurs athlètes ont choisi de s'absenter des festivités afin de se reposer à l'approche des compétitions du week-end, et d'autres ne sont toujours pas arrivés au Mexique.