(New York) La belle-fille de la vice-présidente des États-Unis Kamala Harris a effectué ses débuts de mannequin lors du défilé de la maison new-yorkaise Proenza Schouler, un mois après avoir été remarquée lors de la cérémonie d’investiture présidentielle.

Agence France-Presse

Étudiante en dernière année à l’école new-yorkaise de design Parsons, Ella Emhoff faisait partie des modèles apparaissant dans le film présenté jeudi par Proenza Schouler, en lieu et place d’un défilé traditionnel, pandémie oblige.

La jeune femme de 21 ans y porte successivement un trench-coat en cuir noir, un manteau long gris et un tailleur-pantalon noir, exemples d’une collection automne-hiver où le confort et l’amplitude dominent.

« C’était ma première expérience de mode », a-t-elle expliqué lors d’une conversation avec les deux créateurs de Proenza Schouler, Lazaro Hernandez et Jack McCollough, diffusée sur le site officiel de la Fashion Week de New York. « Je dois dire que j’étais un peu nerveuse. »

PHOTO DANIEL SHEA, AFP

Dans le film présenté jeudi par Proenza Schouler, la jeune femme de 21 ans porte notamment un long manteau gris.

Lazaro Hernandez a raconté que le film avait été tourné en extérieur il y a plusieurs semaines à New York, par une température proche de -10 °C.

Ella Emhoff est la fille de Doug Emhoff, époux de Kamala Harris, et de Kerstin Mackin, dont l’avocat a divorcé en 2009 avant d’épouser la future vice-présidente en 2014.

Elle avait été remarquée lors de la cérémonie d’investiture de Joe Biden et Kamala Harris, le 20 janvier, en grande partie pour ses choix vestimentaires, dont un manteau Miu Miu qui avait fait sensation.

Une semaine après la cérémonie, elle était engagée par l’agence de mannequins IMG.

Profitant de cet élan et de son apparition chez Proenza Schouler, Ella Emhoff a mis en ligne jeudi une mini-collection de cinq pièces tricotées par ses soins. L’ensemble, disponible à un seul exemplaire par modèle, était déjà vendu en milieu d’après-midi.