Dans le cadre de ses projets artistiques, le duo montréalais Pénélope et Chloë accumule une grande quantité de tissus. Pour donner une seconde vie à ces textiles, elles ont lancé avant les Fêtes Récrer, une ligne de vêtements pour enfants.

Valérie Simard Valérie Simard
La Presse

Dans leur pratique artistique, Pénélope Bourgeois et Chloë Baril-Chassé, toutes deux diplômées de l’UQAM en arts visuels et médiatiques, donnent forme au textile pour créer des costumes et des installations sculpturales colorés et ludiques qui s’adressent souvent à un public jeune, mais parfois, aussi, aux grands qui ont gardé leur cœur d’enfant.

Quand l’idée est venue de se tourner vers les vêtements pour revaloriser leurs tissus, il était donc naturel pour elles de créer une ligne pour les 2 à 8 ans.

« On travaille beaucoup avec les enfants, et c’est très important dans notre pratique de démocratiser l’art en général, explique Pénélope Bourgeois. C’est une façon pour nous d’amener l’art et la créativité dans le quotidien des familles. »

PHOTO FOURNIE PAR PÉNÉLOPE ET CHLOË

Récrer, la ligne de vêtements pour enfants des artistes Pénélope Bourgeois et Chloë Baril-Chassé, de nombreux chandails sont dotés de pièces amovibles fixées au moyen d’un velcro.

Qualifiés de « vêtements sculptures » par les deux artistes, les morceaux sont, pour plusieurs, dotés de pièces amovibles et de poches avec des éléments cachés.

« Ce sont des couleurs punchées, des formes simples, des vêtements jouets ou interactifs où on peut, par exemple, venir glisser une main dans une poche en forme de main », affirme Chloë Baril-Chassé. « Beaucoup de vêtements sont faits à base d’anciens projets, ajoute Pénélope. Chaque vêtement a cette histoire-là aussi. Avant, il était une sculpture, maintenant c’est un chandail. »

PHOTO FOURNIE PAR PÉNÉLOPE ET CHLOË

Les couleurs vives et les motifs ludiques de la collection sont à l’image des projets artistiques de Pénélope et de Chloë.

Chaque création, vendue entre 30 $ et 70 $, est unique et, mettent-elles en garde, parfois imparfaite bien que de qualité. La moitié des tissus utilisés proviennent de leurs projets antérieurs ou de retailles que leur ont données des designers.

L’autre moitié, de vêtements de seconde main qui peuvent parfois avoir de légères imperfections. « C’est une marque de vêtements faite par des artistes et non des couturières, précise Pénélope. Nous ne sommes pas des designers de vêtements. Le statut fait main par des artistes est important pour nous, et on le sent dans les vêtements. »

Comme chaque modèle n’est produit qu’à un seul exemplaire, bien des pièces de la première collection se sont déjà envolées. Le duo prévoit de mettre en ligne de nouvelles créations d’ici quelques semaines.

> Consultez le site de Recréer : https://recrer.com/