(Paris) Filmé dans le majestueux cadre du château de Chenonceau avec comme seule invitée l’actrice américaine Kristen Stewart et dévoilé en ligne : en pleine crise sanitaire, Chanel a opté pour le virtuel jeudi pour son défilé des métiers d’art célébrant les savoir-faire de ses ateliers.

Agence France-Presse

« Défiler au château de Chenonceau, au “Château des Dames” », c’était une évidence. Il a été conçu et habité par des femmes, dont Diane de Poitiers et Catherine de Médicis […] Et l’emblème de Catherine de Médicis était un monogramme composé de deux C entrelacés, comme celui de Chanel », a expliqué la directrice artistique de Chanel, Virginie Viard dans la note d’intention du défilé.  

Les bottes à revers et le legging omniprésents, les jupes fendues, sacs en bandoulière qui favorisent le mouvement : tout évoque une chevauchée, signe de liberté pour Gabrielle Chanel car « à cheval, une femme n’a de compte à rendre à personne ».  

Le défilé a eu lieu dans la grande galerie de ce château de la Loire où l’actrice et ambassadrice de Chanel Kristen Stewart, assise, a joué le rôle du public, absent. Virginie Viard est venue saluer à la fin du défilé comme si les invités étaient présents.  

L’image du château est présente sur de larges ceintures bijoux de cette collection qui abonde en mini-jupes et micro-shorts en tweed, avec une touche rock.

Le motif à damier noir et blanc du sol, rappelant un jeu de dames, se retrouve décliné sur des mini-jupes à paillettes, ainsi que sur une jupe longue en patchwork de tweed géométrique frangé assortie à un pull en jacquard noir et blanc.

Un long manteau en velours noir évoque le deuil de Catherine de Médicis qui n’a porté que du noir après la mort du roi Henri II.  

Les teintes chaudes d’une cape en tweed font écho aux célèbres tapisseries du château. Les fleurs des jardins créés par Diane de Poitiers et Catherine de Médicis ont inspiré les broderies sur un large revers de veste.

Ce défilé traditionnel des métiers d’art a lieu depuis 2002 mettant en lumière les savoir-faire d’exception de brodeurs, plumassiers, paruriers, gantiers et autres artisans du luxe.

Une robe longue en dentelle noire est ainsi faite de croisillons ponctués de clous, réalisés par Lemarié, le haut d’une robe damassée est brodé par Lesage, des sandales bicolores compensées à paillettes argentées ou des bottes sont faites par Massaro, un grand chapeau noir par Maison Michel.   

Chanel a acquis depuis 1985 plus de trente maisons de mode qui emploient quelque 5 000 salariés, au service de sa propre création mais qui travaillent également pour d’autres maisons du luxe.