Parce que le beau temps est enfin arrivé, La Presse décortique les tendances mode printemps-été : quels styles, tissus et imprimés adopter ? D’où viennent ces courants et comment se les approprier ? On vous dit tout.

Maude Goyer
Collaboration spéciale

La tendance

Transparent, léger et aérien, le tulle est un tissu d’abord porté par les ballerines. En 1832, pour un grand ballet romantique, le tulle est monté en plusieurs jupons ; le tutu est né.

PHOTO FOURNIE PAR SIMONS

La robe tutu à fines bretelles, Simons, 99 $

De là, il fait son chemin jusqu’en 1998, année où il est remis au goût du jour par Carrie Bradshaw, célèbre héroïne de la série Sex and the City. La petite histoire veut que la designer responsable des costumes pour la série, Patricia Field, ait acheté, presque accidentellement et à la toute dernière minute avant le tournage, le tutu pour 5 $.

L’engouement pour le tulle, d’abord porté en jupe ou en robe, longue et courte, n’a jamais faibli depuis. « C’est un tissu délicat, très fin, féminin et élégant, dit Frédérique Gauthier, styliste à l’agence Folio. On le voit saison après saison, chez plusieurs designers. » Elle ajoute du même souffle que si la popularité du tulle n’est pas nouvelle, elle atteint son apogée dans les collections printemps-été 2020.

La tendance met aujourd’hui en vedette plusieurs vêtements conçus dans du tulle : hauts, pulls, blouses et même cols roulés et gants.

Où le voit-on ?

Partout ! Sur les podiums des designers, de Gucci à Alexander McQueen, en passant par Roksanda, Dior, Molly Goddard, Christopher Kane, Valentino, Oscar de la Renta… « J’en ai vu beaucoup ! lance Lolitta Dandoy, journaliste mode derrière le blogue fashioniseverywhere.com. Ce qui est propre à cette saison, c’est que c’est très étagé, avec des volants. Cela donne un look glamour et dramatique à la fois. »

Les fashionistas et les célébrités se sont approprié la tendance, surtout lorsque le designer Giambattista Valli a collaboré avec la chaîne H&M à l’automne 2019. « On a vu Kendall Jenner avec une robe en tulle rose », souligne Mme Dandoy, qui a elle-même osé la tendance à deux reprises ces dernières années pour des présences à des évènements mode à Montréal.

PHOTO FOURNIE PAR LOLITTA DANDOY

Lolitta Dandoy porte une robe Giambattista Valli x H&M à l’occasion du party anniversaire du magazine Dress to Kill en juin 2019.

Alicia Keys, Nicole Kidman, Bella Hadid, Rihanna, Kim Kardashian, Dua Lipa ont enfilé la robe de tulle lors d’évènements chics, sans oublier Céline Dion dans sa fameuse vidéo haute couture pour Vogue.

Pourquoi maintenant ?

Vaporeux et diaphane, le tulle se porte bien lorsque le mercure grimpe. « On le revoit presque toujours dans les tendances estivales, note Frédérique Gauthier, car il se prête bien aux températures chaudes. Je trouve qu’avec le tulle, on peut montrer de la peau tout en restant de bon goût et élégante. »

Selon cette styliste, Gucci a préparé la voie : « C’est un designer très influent, explique-t-elle, et le tulle était partout dans sa dernière collection ! » La journaliste mode Lolitta Dandoy croit quant à elle que l’influence des tapis rouges y est pour quelque chose. « Avant, les soirées VIP avec tapis rouge étaient simplement des soirées où les gens s’habillaient bien, confie-t-elle, mais maintenant, tout le monde a les yeux rivés sur ce que porteront les stars. Il y a du rêve et beaucoup de glamour ! »

PHOTO JEAN-PAUL PELISSIER, ARCHIVES REUTERS

Nicole Kidman au Festival de Cannes en 2017

Elle ajoute que les réseaux sociaux ont probablement amplifié cette tendance, en relayant rapidement et abondamment (sites, blogues, magazines, journaux) les tenues portées par les célébrités.

On l’essaie

Faut-il nécessairement être invité à un évènement chic pour oser le tulle ? Pas nécessairement, selon les deux expertes mode. « On peut porter une jupe en tulle avec un t-shirt ou une camisole très simple, en coton côtelé par exemple, suggère Mme Dandoy. Je mélangerais un morceau très chic avec un morceau plus casual. » En ce sens, porter l’ensemble avec des baskets blanches fonctionne à merveille, dit-elle. Ses coups de cœur ? Les jupes en tulle de la boutique 1861 à Montréal.

De son côté, Frédérique Gauthier propose de porter un haut ajusté en tulle, par exemple de couleur foncée, avec un jeans ou un pantalon évasé. « On met un soutien-gorge de type bralette en dessous ou rien du tout et on ajoute un veston surdimensionné. » La styliste craque ces jours-ci pour les gants délicats et ultra-féminins de Sophie Cull-Candy, « un accessoire parfait », laisse-t-elle tomber.