Notre journaliste vous présente les plus récentes nouvelles du monde olfactif.

Mario Girard Mario Girard
La Presse

La parfumerie selon Nicolaï

Alors que le parfumeur Nicolaï célèbre son 30e anniversaire, une nouvelle création s’ajoute à l’impressionnante gamme de la maison. Baïkal Leather est, comme son nom l’indique, un « cuir ». Le mariage des notes de bouleau (l’un des ingrédients pour la reconstitution de l’odeur du cuir) et des bois de gaïac et de santal en fait un parfum somptueux qui comblera les plus audacieux.

Fondée par Jean-Louis Michau (décédé en octobre dernier) et Patricia de Nicolaï, cette marque a été l’une des toutes premières, avec Dyptique, L’Artisan Parfumeur et Anick Goutal, à se tailler une place dans le marché des parfums de niche. La passion et le talent de ce couple ont hissé la maison parmi les plus grands noms de la parfumerie moderne.

« Au départ, Patricia de Nicolaï travaillait pour de grands laboratoires, raconte Damien Flynn, directeur commercial et des communications de la maison lors de son récent passage à Montréal. Mais elle trouvait que son élan créatif était freiné. Son mari lui a proposé de créer leur propre marque. »

Nicolaï, c’est aujourd’hui des dizaines de parfums de peau (Eau d’Été, Rose Pivoine, Fig-Tea, etc.) et d’intérieur (Maharadjah, Jasmin du Nil, Ambre Précieux, etc.) dont les formules sont élaborées dans la boutique située rue de Richelieu, à Paris.

Les parfums de Nicolaï sont offerts à la boutique Henriette L., 1031, avenue Laurier Ouest, à Montréal.

L’histoire du No 5

PHOTO FOURNIE PAR AMAZON

Couverture de Le No5 de Chanel

Rarement dans l’histoire de la parfumerie, un parfum n’aura suscité autant de fascination que le No 5 de Chanel. Créé en 1921 par Ernest Beaux à la demande de Coco Chanel, qui souhaitait obtenir une odeur hautement féminine à la fois abstraite et séduisante, ce parfum demeure, près de 100 ans après son lancement, l’un des plus vendus dans le monde.

Biographe de Coco Chanel, Marie-Dominique Lelièvre consacre un livre entier à l’histoire et à l’épopée du mythique jus. Les matières premières coûteuses et rares utilisées (rose et jasmin), le secret de sa formule (la présence des aldéhydes), le succès planétaire, la bataille juridique qu’il a engendrée, tout cela est formidablement bien raconté dans cet ouvrage qui s’adresse aux véritables amateurs de parfums. Et de légendes.

Le No 5 de Chanel –Biographie non autorisée, Marie-Dominique Lelièvre, Stock, 34,95 $

Aquarelle de peau

PHOTO TIRÉE DU SITE DE LA FNAC

Couverture de La fabuleuse histoire de l’eau de Cologne

L’eau de Cologne est à la parfumerie ce que l’aquarelle est à la peinture. Son côté diaphane a ses inconditionnels qui retrouvent dans ses notes légères et piquantes un univers dont ils ne sauraient se passer. C’est pour cette raison que le Musée international de la parfumerie, à Grasse, présente jusqu’en janvier 2020 une exposition entièrement consacrée à l’histoire et aux grandes réalisations de ces eaux fraîches et tonifiantes.

C’est Jean-Claude Ellena, créateur de génie, qui a été chargé de diriger l’ouvrage qui accompagne l’exposition. Après la partie historique et la présentation des principaux ingrédients de l’eau de Cologne (hespéridées et épices), on nous présente quelques-unes des plus belles créations dans ce domaine (Eau de Cologne Impériale de Guerlain, Blenheim Bouquet de Penhaligon’s, Eau d’Hadrien de Goutal, Ô de Lancôme, etc.).

Après plus de trois siècles d’histoire, l’eau de Cologne n’a jamais cessé d’évoluer et de se réinventer. C’est pourquoi, au-delà de son pouvoir de séduction, on continue de croire en ses « vertus » secrètes.

La fabuleuse histoire de l’eau de Cologne, sous la direction de Jean-Claude Ellena, Nez Culture/Musée international de la parfumerie, 29,99 $

Le parfum raconté par Larousse

PHOTO TIRÉE DU SITE LAROUSSE

Couverture de La grande histoire du parfum

Tout bon amateur de parfums souhaitera posséder le fabuleux ouvrage La grande histoire du parfum, d’Élisabeth de Feydeau. Véritable référence en la matière, cette historienne et spécialiste des parfums raconte merveilleusement bien la longue et captivante histoire du nectar des dieux.

Des balbutiements de l’Antiquité jusqu’à l’invention des molécules de synthèse, l’auteure ne laisse rien au hasard. Fait en collaboration avec Larousse, le livre est abondamment illustré. On retrouve même des fac-similés glissés dans des pochettes.

Un cadeau à s’offrir ou à se faire offrir.

La grande histoire du parfum, Élisabeth de Feydeau, Larousse, 49,95 $