Source ID:; App Source:

Des talons hauts... pour bébés

Si l'hypersexualisation des jeunes filles vous scandalise, vous n'avez encore... (Photo: www.heelarious.com)

Agrandir

Photo: www.heelarious.com

Si l'hypersexualisation des jeunes filles vous scandalise, vous n'avez encore rien vu ! Deux mères aux États-Unis ont récemment lancé heelarious, une ligne de chaussures à talons hauts pour des bébés...de zéro à six mois. Oui, vous avez bien lu!

Si l'hypersexualisation des jeunes filles vous scandalise, vous... (Photo: www.heelarious.com) - image 1.0

Agrandir

Photo: www.heelarious.com

C'est une première dans le milieu de la mode pour enfants. «Ses premiers talons hauts», affiche fièrement le site internet de la compagnie.

Il faut préciser que ces souliers ne sont pas faits pour marcher. Car le talon est mou et se plie dès qu'on appuie dessus, question de sécurité. Ce sont donc des souliers à porter uniquement pour le look ! Le but ? «Faire rire, apporter de la légèreté et du glamour dans la vie des bébés», expliquent les créatrices, Britta Bacon et Hayden Porter, originaires de Bellevue, dans l'État de Washington.

Léopard ou zébré?

Si Carrie Bradshaw dans Sex and the city ne jurait que par ses chaussures à talons aiguilles dernière mode, «elle aurait certainement apprécié la ligne Heelarious», assurent dans leur communiqué les designers, fans de la série.

Britta Bacon et Hayden Porter sont des amies d'enfance et deux mères. Elles ont lancé l'entreprise en juin dernier. Depuis, elles ont élaboré six styles de chaussures. Certaines paires sont imprimées au motif de léopard, d'autres sont zébrées, d'autres sont d'un noir satiné ou encore d'un rose éclatant. Leur prix ? 35 $.

C'est Britta Bacon qui a d'abord eu l'idée de créer la collection. Mordue de talons hauts, elle a pensé qu'il aurait été amusant d'amener sa fille à une fête, elle-même chaussée de talons hauts.

Buzz dans les médias

Depuis cet été, les médias se sont rapidement emparés de l'affaire. Au Today show, diffusée sur la chaîne NBC, les animatrices ont présenté des bébés chaussés de talons hauts. Visiblement mal à l'aise, les animatrices ont fini par lancer que «c'est juste à l'Halloween que des poupons devraient porter ce genre de souliers.»

Un succès mondial

Pourtant, les affaires roulent bien pour ces jeunes créatrices. Une cinquantaine de boutiques aux États-Unis et près 350 magasins à travers le monde vendent leurs produits, de l'Australie au Canada, en passant par le Japon, Haïti, la Suisse ou encore l'Allemagne. Les créations sont aussi disponibles en ligne. L'entreprise aurait déjà vendu quelques milliers de paires.

Le phénomène s'est aussi emparé des stars, à commencer par Nicole Richie et l'actrice Elisabeth Rohm.

«Les Américains vont à l'extrême»

Au Québec, on trouve les Heelarious à la boutique Motivo, rue Saint-Zotique, à Montréal, à la boutique Maman Kangourou, avenue Côte-des-Neiges, au Village d'enfants, à Pointe-Claire et à Laval. «Ce sont des produits typiquement américains. Aux États-Unis, on va toujours à l'extrême. Ici, on n'a pas la même culture», nous explique Ria, la propriétaire des deux boutiques Village d'enfants, une Américaine qui vit au Québec depuis une vingtaine d'années.

«À Pointe-Claire, les jeunes mères ont été choquées de voir que de telles chaussures existaient. J'ai reçu tellement de commentaires négatifs que j'ai retourné la marchandise. Je n'ai gardé que deux paires», souligne-elle, surprise de la réaction des consommatrices.

La clientèle a toutefois réagi différemment dans la boutique de Laval. «La ligne a mieux fonctionné à Laval, où j'ai vendu une dizaine de paires. Il m'en reste deux, mais je ne vais pas en recommander, sauf s'il y a vraiment une demande», précise-t-elle. Ria ajoute que la clientèle québécoise, surtout à Pointe-Claire, est plus traditionnelle et tournée vers des produits naturels et utiles.

Mais, comme on sait, les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Si certains sont scandalisés par ces souliers, d'autres en rient, comme le souhaitent les designers.

Myriam Antoun, 29 ans, ergothérapeute, est la jeune maman d'une fille de 15 mois. Elle attend une autre petite fille dans quatre mois. Est-ce qu'elle achèterait ce genre de chaussures à sa fille ? «Pourquoi pas, ça peut être drôle et mignon de l'habiller avec une jolie robe, de lui mettre ces chaussures et d'arriver à une soirée, comme pour Noël par exemple. Je ne pense pas qu'il faille prendre ce genre de produits trop au sérieux», lance-t-elle.

Heelarious lancera sous peu d'autres modèles et songe à une ligne de souliers pour des bébés garçons...




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer