Source ID:4f38726a06013b88aa50b1e6251801ed; App Source:StoryBuilder

New York pourrait interdire le dégriffage des chats

New York pourrait devenir le premier État américain... (PHOTO THOMAS SAMSON, ARCHIVES AFP)

Agrandir

New York pourrait devenir le premier État américain à interdire le dégriffage des chats.

PHOTO THOMAS SAMSON, ARCHIVES AFP

Associated Press
Albany

New York pourrait devenir le premier État américain à interdire le dégriffage des chats.

Les élus de l'État ont adopté un projet de loi en ce sens, mardi. La pièce législative doit maintenant être signée par le gouverneur Andrew Cuomo.

Dégriffer un chat est déjà illégal dans une grande partie de l'Europe, ainsi qu'à Los Angeles, San Francisco et Denver.

Parmi les défenseurs d'une interdiction à New York, on compte des militants pour le bien-être des animaux, des propriétaires de chats et des vétérinaires qui considèrent cette pratique cruelle et barbare dans la mesure où elle implique l'amputation des orteils d'un chat à la première articulation.

La Société de médecine vétérinaire de l'État de New York s'est opposée au projet de loi. Elle affirme que la procédure doit être autorisée en dernier recours pour les félins qui n'arrêtent pas de griffer les meubles ou les humains - ou lorsque le propriétaire du chat a un système immunitaire affaibli, ce qui l'expose davantage à un risque d'infection.

En vertu du projet de loi, les personnes qui violent l'interdiction de dégriffer un chat pourraient encourir une amende de 1000 $. Les vétérinaires pourront toujours effectuer la procédure pour des raisons médicales, telles qu'une infection ou une blessure.




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer