Héritée des coutumes autochtones et pratiquée par les premiers colons, la pêche à la fascine est un hommage au fleuve Saint-Laurent et à ses ancêtres. Quand Julie Gauthier a repris le permis de pêche de son oncle, elle savait que cette tradition familiale, vieille de plusieurs générations, serait sauvée. En fait, il ne reste plus que deux endroits où la pêche à la fascine est pratiquée au Canada. Explications en photos.

Martin Tremblay Martin Tremblay
La Presse