Chaque semaine pour la rentrée, les photographes de La Presse vous font découvrir la beauté des parcs publics, lieux de détente de prédilection en tout temps, et encore davantage en temps de pandémie. Cette semaine, rendez-vous au parc de la Rivière-des-Mille-Îles, entre Laval et Rosemère, où la nature nous réserve un spectacle saisissant.

Martin Chamberland Martin Chamberland
La Presse

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Ce canard branchu nage sur l’eau colorée par le reflet des arbres tout aussi flamboyants aux premiers jours de l’automne.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Pause contemplative sur le quai de l’île aux Juifs, en plein cœur de la rivière.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Une aigrette blanche s’envole au grand plaisir des kayakistes et canoteurs qui passent tout près.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

C’est l’heure du repas pour ce pic !

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

De nombreuses espèces cohabitent dans ce refuge faunique de 26 hectares.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Lorsque l’on quitte le quai de location du parc de la Rivière-des-Mille-Îles, on peut passer dans ce tunnel, sous la rue de l’Île-Gagnon.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Les possibilités d’exploration sont nombreuses pour les amants de la nature.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

L’heure est venue de découvrir un autre coin du parc pour ce canard.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Le terrain de jeu est vaste dans ce parc. Il s’agit d’ailleurs du plus grand espace faunique protégé de la région métropolitaine.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LA PRESSE

Ce grand héron bleu ne remarque pas la présence de notre photographe qui glisse doucement plus loin, à bord de son kayak.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, LAPRESSE

Projet Parc des Mille Iles jonathan et samuel passent sous le pont de l’autoroute 15 alors qu’ils reviennent de la pêche.