C’est bien beau, parler de la COVID-19 en long et en large, mais les rencontres en vidéoconférence entre amis peuvent servir à autre chose, comme jouer à des jeux de société ! Voici quelques suggestions de jeux qui se font aisément en confinement.

Catherine Handfield Catherine Handfield
La Presse

Normand D’Amour a l’habitude d’inviter ses amis à la maison une fois par semaine pour faire des jeux de rôle. COVID-19 oblige, les amis ont dû modifier quelque peu la tradition. Ils jouent toujours, mais à distance.

« Avant-hier, on a joué à Alien. On était cinq, sur Zoom, de 19 h 30 à 22 h 30, raconte Normand D’Amour, comédien et passionné de jeux de société. On ne les a pas physiquement, on ne peut pas leur serrer la main ou leur faire un câlin, mais au moins, ils sont là. On voit les yeux, les réactions. Au moins, il y a le contact. »

Il y a le contact, et il y a le plaisir, bien sûr. Et nul besoin de s’embarquer dans des jeux complexes pour s’amuser un bon coup. Il existe plusieurs jeux de société tout simples qui se font aisément sur des plateformes comme Zoom ou Messenger. En voici quelques-uns, tirés des suggestions de Normand D’Amour, copropriétaire du Randolph, de Simon Jutras, président de Ludo Québec, et de Rachael Hardies, gérante du Valet d’Cœur.

PHOTO TIRÉE D’UNE VIDÉO DE SYNAPSES GAMES

MATCH 5 se joue très bien par vidéoconférence.

MATCH 5

Pour remonter le moral des troupes, de nombreux éditeurs se sont mis à offrir leurs jeux en version « print and play » (imprime et joue), souligne Simon Jutras, président de Ludo Québec, une association vouée à la promotion des jeux de société modernes au Québec. « Ce sont des versions simplifiées de leurs jeux, imprimables et souvent gratuites », dit-il.

C’est ainsi que l’éditeur québécois Synapses Games a adapté son jeu MATCH 5 en version « print and play » avant même son lancement officiel, prévu en 2021. MATCH 5 est un jeu de combinaisons d’idées. Un joueur pige cinq cartes de mots (par exemple : froid, blanc, fruit, émotion, commence par C). Il pointe ensuite la caméra d’un téléphone ou une webcam sur les cartes pour les montrer aux autres joueurs (une photo envoyée par courriel ou message texte peut aussi faire l’affaire). Les joueurs ont alors trois minutes pour trouver un lien commun entre deux cartes mots pour le plus grand nombre de combinaisons possible.

Découvrez la version imprimable simplifiée

Découvrez une recension d’autres jeux imprimables offerts gratuitement 

IMAGE TIRÉE DE L’INTERNET

Les choses étranges que les humains recherchent

Les choses étranges que les humains recherchent

Ce jeu, Normand D’Amour le présente comme une Guerre des clans version 2.0. Les participants peuvent jouer seuls ou — mieux — en équipe. Le maître de jeu lit un énoncé (par exemple : « Comment faire son propre… »). Après concertation, l’équipe doit alors trouver la suite de l’énoncé en devinant la réponse la plus recherchée par les Québécois sur les moteurs de recherche comme Google (par exemple : savon, vin, maquillage, etc.).

• Nombre de joueurs : de 3 à 20

• Âge : 14 ans et plus

• Durée : 20 minutes

• Éditeur : Big Potato Games et Randolph (collaboration)

• Prix : 30 $

IMAGE FOURNIE PAR CZECH GAMES

Codenames

Codenames

Codenames est un jeu d’association d’idées. Les joueurs (au moins quatre, idéalement) se répartissent en deux équipes. La personne qui a le jeu à la maison pige 25 tuiles au hasard et les installe sur sa table. Elle les montre à tout le monde avec une caméra ou en les prenant en photo.

Sur chaque tuile est inscrit un mot. Une carte « Codenames » indique quels mots correspondent à quelle équipe (rouge ou bleue), mais seule une personne par équipe (le maître-espion) peut la voir. Tour à tour, les deux maîtres-espions tentent de faire deviner le plus grand nombre de tuiles possible à leur équipe en ne prononçant qu’un seul mot. « Il faut trouver de bons indices pour pointer le plus de mots possible, sans se tromper », résume Rachael Hardies, de la boutique Le Valet d’Cœur.

• Nombre de joueurs : de 2 à 8+

• Âge : 10 ans et plus

• Durée : 15 minutes

• Éditeur : Czech Games

• Prix : 30 $

IMAGE FOURNIE PAR KIKIGAGNE

Black Stories est un jeu d’énigmes et de déduction.

Black Stories

Black Stories est un jeu tout simple d’enquête et de déduction. Il compte 50 cartes d’énigmes lugubres à résoudre. Seule une personne connaît la réponse, et celle-ci n’a le droit de répondre aux questions des autres que par oui ou par non. Un exemple ? « Il ne se sentait coupable de rien, ayant simplement accompli ce que ses ancêtres faisaient depuis des millénaires. Néanmoins, il fut condamné à mourir par pendaison. » La réponse à trouver : le condamné était un loup cité en justice au XVIIe siècle pour avoir attaqué des hommes et du bétail. « C’est vraiment un bon jeu de fin de soirée, qui ne demande pas trop d’implication auprès des joueurs », note Simon Jutras.

• Nombre de joueurs : de 2 à 20

• Âge : 14 ans et plus

• Durée : 20 minutes

• Éditeur : KIKIGAGNE

• Prix : 13 $

Jouer en direct sur Facebook

Que vous soyez seul ou en gang, pourquoi ne pas vous joindre à une grande communauté pour faire des jeux de société ?

Normand D’Amour organise des jeux-questionnaires en direct sur Facebook les mardi et jeudi, à 15 h 30 pour la famille et à 19 h 30 pour les adultes, ainsi que sa soirée D’Amour et des jeux, le samedi à 19 h 30, toujours en direct sur Facebook. On peut les réécouter en rediffusion.

Consultez la page du Randolph

Des créateurs de contenus indépendants proposent aussi des jeux en direct sur leurs pages Facebook. 

Consultez la programmation

L’achat local

Si vous voulez vous offrir un jeu de société, achetez-le dans votre boutique locale, conseille Ludo Québec, qui rappelle que les boutiquiers risquent de souffrir de la crise actuelle. Plusieurs d’entre eux ont monté un site de vente en ligne et offrent même la livraison gratuite et différents services.

Découvrez la liste des boutiques québécoises par région