Source ID:; App Source:

Histoires de crèches

Une crèche exposée à l'Oratoire Saint-Joseph.... (Photo: Robert Mailloux, La Presse)

Agrandir

Une crèche exposée à l'Oratoire Saint-Joseph.

Photo: Robert Mailloux, La Presse

Martine Bouliane
La Presse

Peu importe son origine et l'époque où elle a été créée, la crèche représente toujours la même scène: celle de la Nativité.

«C'est l'événement fondateur même du christianisme», note le père Jean-Guy Vincent, vice-recteur à la pastorale de l'Oratoire Saint-Joseph. Depuis plus d'une vingtaine d'années, une importante exposition annuelle y rassemble des crèches des cinq continents.

 

Selon la légende, la première crèche aurait été créée par saint François d'Assise, en Italie, au XIIIe siècle. Les personnages, vivants à l'origine, ont été remplacés au fil des siècles par des figurines.

En Nouvelle-France, les crèches ont traversé l'océan avec les premières communautés religieuses. Elles ont trouvé leur place sous la plupart des sapins autour des années 1930, rappellent les auteurs de La Fête de Noël au Québec, Sylvie Blais et Pierre Lahoud, paru aux Éditions de l'Homme.

Les personnages incontournables de la crèche sont Marie et Joseph, agenouillés dans une étable devant leur nouveau-né, Jésus, couché dans une mangeoire.

À eux s'ajoutent bien souvent le boeuf et l'âne, qui ont réchauffé l'enfant. Ils peuvent être accompagnés des bergers et de leurs moutons. Les rois mages, Balthazar, Melchior et Gaspar, se joignent parfois au groupe, avec leur serviteur et leur chameau.

C'est le tableau complet que présente l'impressionnante crèche grandeur nature de l'Oratoire. Après des années dans le jardin, elle a trouvé une place permanente à l'intérieur du musée.

Dans certaines crèches, la scène est campée non pas à Bethléem, mais dans une bourgade souvent provençale où apparaissent aussi les villageois, aux métiers et costumes traditionnels de ce coin de la France. Ce sont les santons.

Inspirés par eux, des artisans québécois leur ont donné une couleur locale. Les hommes bûchent le bois, les violoneux jouent près des curés et des religieuses, tandis que des autochtones se promènent à l'orée du bois. Le tout dans un décor enneigé.

Même si le sujet a été traité un nombre incalculable de fois, certains créateurs réussissent à insuffler une touche personnelle à la crèche.

C'est le cas de Philippe Roy, un agriculteur autodidacte né au début du siècle dernier. Son étonnante oeuvre est présentée dans le cadre des Marchés de Noël Joliette-Lanaudière. Après un accident, l'homme de Saint-Philémon a sculpté, dans le bois, à la lueur de la lune, plus d'une centaine de personnages. L'exposition Une crèche fabuleuse, au Musée d'art de Joliette, leur est consacrée.

«Cette crèche unique se démarque de la tradition. C'est l'une des plus belles pièces d'art naïf au Québec. Elle représente non seulement la Nativité, mais Adam et Ève et différentes scènes de la vie de Jésus», dit Laurie Guillemette, responsable des communications du Musée.

 

Une crèche exposée à l'Oratoire Saint-Joseph, à Montréal.... (Photo: Robert Mailloux, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Une crèche exposée à l'Oratoire Saint-Joseph, à Montréal.

Photo: Robert Mailloux, La Presse

Crèches d'ailleursLes différences se trouvent du côté des crèches d'autres continents.

«La représentation change selon la culture. Parfois, Jésus est noir ou encore il a les yeux bridés», précise le père Vincent

Souvent, les crèches africaines sont faites de bois d'ébène. Une autre de Corée-du-Sud, exposée à l'Oratoire, présente la Sainte Famille vêtue de hanboks, costumes traditionnels qui font penser au kimono, tandis que, dans la crèche indienne, Marie porte le sari.

Par contre, même les crèches d'ici savent tirer leur épingle du jeu et possèdent une touche bien à elles.

«Les crèches québécoises et canadiennes sont souvent moins classiques. Certains artistes vont remplacer, par exemple, le boeuf et l'âne par des animaux d'ici, tel l'ours et le renard», dit Colette Pelletier, présidente de la Corporation des crèches de Rivière-Éternité, petit village du Saguenay.

Les matériaux utilisés ont de quoi étonner et contribuent au caractère singulier de certaines crèches. Elles sont fabriquées en papier, en pâte d'encens ou en chocolat. Les artisans utilisent également ce qu'ils ont à portée de la main, qu'il s'agisse de mie de pain ou de bois d'orignaux.

«Nous en avons une qui est faite de lave de volcan du mont Pinatubo, aux Philippines», note Françoise Chainé, du Musée Pierre-Boucher, à Trois-Rivières.

Au-delà des musées, les crèches trouvent aussi leur place sur les balcons. Au Trait-Carré, l'arrondissement historique de Charlesbourg, à Québec, les résidants installent des crèches devant leur demeure depuis 10 ans déjà. Une visite à faire en soirée avec un guide, à la lueur d'une lanterne.

Rivière-Éternité: capitale québécoise des crèches

Au Saguenay, Rivière-Éternité pourrait être décrété capitale québécoise des crèches. En plus d'une exposition à l'église, une vingtaine de crèches grandeur nature se trouvent dans le parc des Artisans.

La majorité des maisons du village de 500 âmes en présentent leur version. «Chacun construit sa crèche. Ce n'est pas que nous soyons plus pieux qu'ailleurs...», insiste Colette Pelletier.

Le but était d'attirer davantage de touristes dans le village. Un pari réussi, puisque les crèches ont mis Rivière-Éternité sur la carte.

Le village a préparé une exposition de crèches québécoises qui tourne en Europe depuis plus de 10 ans. Ce qui a amené plusieurs touristes français, qui ont vu l'exposition chez eux, à inscrire à leur itinéraire québécois un arrêt à Rivière-Éternité.

Une crèche exposée à l'Oratoire Saint-Joseph, à Montréal.... (Photo: Robert Mailloux, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Une crèche exposée à l'Oratoire Saint-Joseph, à Montréal.

Photo: Robert Mailloux, La Presse

Où voir des crèches:Féeries du Vieux-Montréal

Les Féeries proposent plusieurs activités et quelques crèches à voir, dont celle grandeur nature installée sur la place Jacques-Cartier. Des crèches se trouvent dans la chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, où sont présentés des concerts de Noël, et dans la basilique Notre-Dame. www.lesfeeriesduvieuxmontreal.info

Marchés de Noël Joliette-Lanaudière

En plus de sa vaste programmation culturelle et de ses maisonnettes occupées par des artisans, les Marchés de Noël Joliette-Lanaudière proposent un circuit extérieur de crèches créées par des enfants. L'exception est la crèche de Philippe Roy, qui est l'objet de l'exposition intérieure Une crèche fabuleuse au Musée d'art de Joliette. Elle comprend plus d'une centaine de personnages sculptés dans le bois. www.marchesdenoeljoliettelanaudiere.com

Oratoire Saint-Joseph

L'Oratoire compte une imposante collection de crèches: elle est composée d'au-delà de 1500 pièces en provenance de plus de 100 pays. L'institution religieuse expose de nouvelles crèches chaque année, de façon à attirer les visiteurs même après 27 ans d'existence. www.saint-joseph.org

Rivière-Éternité

Ce village vibre été et hiver au rythme des crèches. Le parc des Artisans regroupe des oeuvres d'artistes québécois pour la plupart, illuminées en cette saison. L'église compte plus de 200 crèches de partout dans le monde. De plus, l'hiver, la majorité des maisons du village arborent la leur, leurs résidants faisant souvent preuve d'ingéniosité dans la construction de leur crèche. www.creches.qc.ca

Noël au Trait-Carré

Chaque soir, du 18 au 28 décembre, des promenades à la lanterne font découvrir l'arrondissement historique de Charlesbourg et les crèches installées par les résidants. Cette année, la programmation de Noël au Trait-Carré s'enrichit d'un marché de Noël, où se trouvent une dizaine de producteurs, un village miniature et un spectacle son et lumière. www.noelautraitcarre.org

D'autres lieux

Bibliothèque Gabrielle-Roy, à Québec Musée Pierre-Boucher, à Trois-Rivières Musée des religions du monde, à Nicolet Basilique Sainte-Anne-de-Beaupré, à Sainte-Anne-de-Beaupré.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer