Avec le mois de décembre qui s’en vient à grands pas, nombreux sont les marchés de Noël qui se tiendront au cours des prochaines semaines. Quatre recommandations pour dénicher des présents originaux et encourager des artisans locaux.

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Le Souk nouveau

Pour sa 16e édition, qui est officiellement lancée mercredi, le Souk se réinvente. Ne cherchez plus le populaire marché du côté de la SAT ; c’est dans Saint-Henri, dans l’historique Édifice RCA, que l’événement dédié au design sous toutes ses formes se tient désormais. Une bonne nouvelle pour les familles, puisque les mineurs sont maintenant admis sur place sans problème, alors qu’un coin pour enfants est spécialement aménagé pour le plaisir des petits et des grands. Le Souk offrira également aux visiteurs la possibilité de se sustenter à un restaurant éphémère, imaginé par Nicolas Fonseca et l’atelier de design Machine, où on pourra se régaler d’un menu signé par Comptoir Rhubarbe et s’abreuver de café Escape. Autrement, le marché poursuit sur la même voie que par le passé en réunissant des créateurs, des designers et des artisans triés sur le volet avec leurs objets pour la maison, papeterie, vêtements, accessoires, bijoux, produits gourmands, beauté, jouets, etc. À ne pas manquer !

> Le Souk, jusqu’au 1er décembre, à l’Édifice RCA (1001, rue Lenoir), entrée gratuite.

Féérie à la Casse-Noisette

PHOTO SASHA-ONYSHCHENKO, FOURNIE PAR LES GRANDS BALLETS CANADIENS

La danseuse Emma Garau Cima prend la pose pour le Marché Casse-Noisette, organisé par les Grands Ballets canadiens.

C’est une 10e édition pour le Marché Casse-Noisette, qui rassemblera cette année un nombre record d’exposants au Palais des congrès, soit plus d’une centaine. Ce qui distingue ce marché des autres ? Le fait que 10 % du montant des ventes réalisées par les exposants, ainsi que la totalité des revenus amassés par Les Grands Ballets durant l’événement, seront versés au Fonds Casse-Noisette pour enfants. Depuis 10 ans, c’est près de 1 million de dollars qui ont ainsi été remis. Une bonne raison de le visiter pour magasiner des produits gourmands, de beauté ou pour la maison, des bijoux et accessoires, des jouets, et plus encore !

Le Marché Casse-Noisette, du 28 novembre au 8 décembre dans la galerie marchande du Palais des congrès, entrée gratuite.

Noël au Marché Atwater

PHOTO ANNIE-ÈVE DUMONTIER, FOURNIE PAR LE VILLAGE DE NOËL

Le Village de Noël de Montréal revient au Marché Atwater.

Pour une quatrième édition, le Village de Noël de Montréal investit le Marché Atwater pour les quatre prochaines fins de semaine. Ici, on est dans une vraie ambiance de marché de Noël traditionnel extérieur, avec une quarantaine de chalets et la présence de 80 artisans locaux et régionaux. On s’y déplace pour faire des emplettes et acheter un sapin de Noël, mais aussi pour s’imprégner de la féérie des Fêtes alors que des concerts, chorales, spectacles, lecture de contes, cinéma en plein air, rencontres avec le père Noël et autres activités créatives seront au menu, sans oublier le Royaume des lutins, une grande animation immersive pensée pour les enfants, une nouveauté pour cette édition. Pour les affamés, soirées gourmandes (dont la Montréal Raclette Party), cabane à sucre de Noël et présence de restaurants sur place seront de la partie.

> Le Village de Noël, toutes les fins de semaine du 29 novembre au 22 décembre, au Marché Atwater, entrée gratuite.

La crème des artisans d’ici

PHOTO BENOÎT ROUSSEAU, FOURNIE PAR LE SMAQ

Le Salon des métiers d’art du Québec est de retour pour une 64e édition.

Difficile de passer outre l’immense et très achalandé Salon des métiers d’art du Québec lorsqu’il est question de marchés où découvrir nos artisans locaux de tous horizons, qu’on parle de joaillerie, d’ébénisterie, de design, d’artisanat, etc. Pour une 64e édition, l’événement regroupera quelque 300 artisans à Place Bonaventure — c’est d’ailleurs la dernière édition à se tenir entre ses murs. Les choix sont multiples : les gourmands se dirigeront vers le Pavillon des saveurs, où sont rassemblés les producteurs et artisans du terroir ; ceux à la recherche des grands noms de demain iront jeter un coup d’œil du côté de l’espace Lumière sur les créateurs de demain, un projet présenté par l’École supérieure de mode de l’UQAM en collaboration avec le designer Jean-Claude Poitras, créateur invité pour cette édition 2019. Espace bistro, ateliers, visites VIP, expositions, espace-conférence sont autant d’activités proposées durant l’événement.

> Salon des métiers d’art du Québec, du 6 au 22 décembre, à Place Bonaventure, entrée gratuite.