Ce n'est pas tous les jours que l'on pose sur la table une bouteille de 1,5 Litre. Et le magnum provoque toujours un effet de surprise auprès des invités. À l'heure des grandes tablées du temps des Fêtes, c'est le moment par excellence d'en déboucher un.

Publié le 10 déc. 2011
Karyne Duplessis-Piché, collaboration spéciale LA PRESSE

«C'est festif, différent, plus percutant. Avec un impact instantané, explique la sommelière Jessica Harnois. Il n'y a pas une fois où j'ai ouvert un grand format et que ça n'a pas eu un impact monstre.»

Mais les magnums sont souvent plus chers. En règle générale, il est plus avantageux de se procurer deux bouteilles de 750 ml qu'une bouteille de 1,5 L de la même cuvée. Dans certains cas, la différence de prix entre le format standard et le magnum dépasse même les 10$. Le producteur québécois établi en Bourgogne, Patrick Piuze, explique cet écart par une économie d'échelle.

«Pour commercialiser un magnum, déjà le prix de la bouteille n'est pas le même, dit-il. Pour les étiquettes, faire de petites séries coûte beaucoup plus cher.»

Au Québec, les embouteilleurs se procurent une bouteille de type bordelaise de 750 ml à 55 cents l'unité chez le fournisseur Bruni glass. Quant au format de 1,5 litre, il coûte un peu plus que le double, soit 1,60$.

Si certains grands crus de magnum sont plus chers qu'en format standard, c'est également parce que les domaines en produisent peu. Ils sont donc recherchés par les collectionneurs. Jessica Harnois, qui a été responsable de la cave de garde de la Société des alcools du Québec (SAQ), explique qu'elle achetait souvent ces bouteilles pour leur valeur.

Les magnums sont aussi un format idéal pour la cave. Il y a moins de liquide en contact avec l'air, donc le vin vieillit plus lentement.

«Ça se conserve bien parce que tu as plus de matière dans la bouteille, explique Jessica Harnois. Plus le format est gros, plus ça se conserve bien.»

Et le temps des Fêtes est le moment parfait pour se procurer un magnum, puisque l'offre des grands formats à la SAQ est à son apogée. Plus de 300 différentes cuvées de magnum sont offertes ce mois-ci. Nous en avons goûté six.

Les bulles

Crede Bisol, Prosecco di Conegliano Valdobbiadene 2010

Code SAQ : 11549349, 41,50$



On a beaucoup de bulles. Le nez n'est pas très expressif, mais s'ouvre sur des odeurs de biscuits anisés. Une fois en bouche, c'est festif, avec des arômes de fleurs blanches, de la poire, de la violette. Le vin est légèrement sucré. C'est très agréable! Il est élaboré selon la méthode charmat (la prise de mousse a lieu dans une cuve close). Goûté en format 1,5 L.

Codorniu Clasico Brut, Cava

Code SAQ : 00140731, 24,85$

C'est l'une des bouteilles de bulles qui a été le plus vendue en magnum pendant le temps des Fêtes l'an dernier. Et il suffit d'y goûter pour comprendre pourquoi. C'est croquant, vif et rafraîchissant, sur des notes de pommes jaunes. C'est un cava sans grande finesse, mais bien fait. Il est élaboré selon la méthode traditionnelle (la deuxième fermentation a lieu en bouteille). Goûté en format 750 ml.

Les rouges

Devois des Agneaux d'Aumelas, Côteaux  du Languedoc 2008

Code SAQ : 11164238, 38,50$

Ce vin du Languedoc est élaboré avec 75% de syrah. La robe est rubis et assez foncée. Dans le verre, on sent du fruit noir, des cerises écrasées et du poivre. En bouche, on se régale. C'est  oyeux, on goûte la figue, les dattes. À servir frais, dans de gros verres, ou le passer rapidement en carafe. Goûté en format 1,5 L.

Château Montaiguillon Montagne-Saint-Émilion 2008

Code SAQ: 10214977, 46$

Ce Bordeaux est plein de fruits rouges, de fruits cuits avec un côté plus végétal apporté par le merlot. En bouche, on a une bonne dose d'acidité, les tannins sont ronds. Pour un magnum du bordelais à ce prix, on en a pour notre argent. Goûté en format 375 ml.

Greppicante Bolgheri 2007

Code SAQ: 11355237, 49$

Cet assemblage de type bordelais (cabernet sauvignon, merlot et cabernet franc) est réussi. Son nez est rempli de confiture de fruits rouges, d'épices et de caramel. On a beaucoup de matière et c'est bien fait. Goûté en format 750 ml.

Le blanc



Le Pieropan, La Rocca, Soave classico 2009

Code SAQ: 10294516, 66$

La robe est dorée et brillante. On a un joli nez de noisettes, d'écorces de citron et de fleurs blanches. En bouche, c'est acidulé, citronné, et la finale est légèrement boisée. Mais c'est la texture qui fait le vin. C'est gras et très agréable. Un vin à servir avec le repas, pourquoi pas avec la dinde? Sinon, n'hésitez pas à le laisser en cave entre cinq et 10 ans. Goûté  en format 750 ml.