Source ID:; App Source:

Eaux-de-vie, liqueurs et bulles

«Parmi les douceurs à se mettre sous la... (Photo: Alain Roberge, La Presse)

Agrandir

«Parmi les douceurs à se mettre sous la dent, la nouveauté à déguster à l'heure du fromage, du dessert ou en guise de digestif, est sans contredit la sirupeuse, épicée et gourmande Réserve 1859, Cidre et Eau-de-vie de pommes, Domaine Pinnacle, Québec (40,50$; 10 850 156). Une liqueur née d'un savant assemblage de cidre de glace et d'eau-de-vie de pomme.»

Photo: Alain Roberge, La Presse

François Chartier
La Presse

La période festive qui marquera les 10 prochains jours étant le moment fort de l'année en matière de consommation de vins mousseux et de champagnes, tout comme d'eaux-de-vie et de liqueurs digestives, le moment est donc tout indiqué pour vous mettre sur la piste de mes coups de coeur de l'heure.

Parmi les douceurs à se mettre sous la dent, la nouveauté à déguster tant à l'heure du fromage, avec une puissante croûte lavée comme l'époisses, qu'au moment du dessert, avec une Tatin caramélisée à souhait, ainsi qu'en guise de digestif, sans glaçon, est sans contredit la sirupeuse, épicée et gourmande Réserve 1859, Cidre et Eau-de-vie de pommes, Domaine Pinnacle, Québec (40,50$; 10 850 156). Cette liqueur est née d'un savant assemblage de cidre de glace et d'eau-de-vie de pomme, le tout élevé en fûts de chêne afin d'en épicer et complexifier les saveurs. Avec seulement 16 degrés d'alcool, ceux et celles qui sont habituellement rebutés par la force de l'alcool des liqueurs et des eaux-de-vie, qui se situe entre 25 et 40%, seront ici au comble avec cette Réserve 1859.

Avec les mignardises à base d'érable, de caramel, de cacao, de noisette ou de barbe à papa, servez un tout aussi caramélisé rhum brun, jouant dans la même sphère aromatique que ces ingrédients (tous de la famille aromatique du sotolon, comme le rhum). Pour ce faire, deux choix à ne pas laisser filer. Premièrement, à prix plus que doux, optez pour l'El Dorado 5 ans d'âge, Demerara, Guyane (25,70$; 10 913 410), d'une suavité rarissime chez les rhums bruns de ce prix. Deuxièmement, pour sortir des sentiers battus et être agréablement surpris, recherchez le nouveau Elements Eight «Triple Distilled» Gold Rhum, Sainte-Lucie (51$; 10 919 230). Race, élégance et détails sont au rendez-vous de ce rhum aérien, aux effluves de zeste d'agrumes, de gingembre sauvage, de crème brûlée, de fleurs séchées et d'épices douces.

Le malt d'Écosse ayant plus que jamais la cote auprès des amateurs de vins qui apprécient un bon havane en fin de repas, deux suggestions sont à privilégier parmi les nouveautés disponibles à la SAQ. En premier lieu, il y a le raffiné, épuré et élégant Glendronach Original 12 Years, Single Highland Malt, Écosse (49,75$; 10 784 099), qui sera le choix sur mesure pour faire ses premiers pas avec cette vibrante eau-de-vie. Enfin, les aficionados de grands whiskies tourbés à fond seront surpris de découvrir le BenRiach 21 Years, Single Peated Malt, Écosse (168$; 10 866 852), aux saveurs puissantes et végétales de tourbe fraîche, de fumée, de goudron et de vanille Bourbon chocolatée à souhait, tout à fait rarissime chez les malts du Speyside. Du sérieux pour l'amateur éclairé.

Si vous aimez plutôt prendre un verre de muscat au retour des sports d'hiver, comme à l'heure des nombreux brunchs des lendemains de Noël et des festivités du 31 décembre, il vous faut alors opter pour le nouveau et très réussi Muscat de Noël 2008 Muscat de Rivesaltes, Domaine Cazes France (19,25$; 11 077 329), mis en bouteilles rapidement pour l'occasion, aux parfums subtils de miel, de fleurs et de crème pâtissière, à la bouche moelleuse, tendre, sensuelle et éclatante de soleil!

Enfin, pour clore l'année avec éclat, chez les bulles, voici mes coups de coeur 2008. À bon prix, pouvant même rivaliser avec certaines cuvées de base de la Champagne, le récent arrivage du Laurens «Clos des Demoiselles» Brut, Crémant de Limoux, France (22,15$; 10 498 973) se montre plus festif, frais et expressif que jamais, donc parfait pour l'apéritif comme pour le coup de minuit! Chez les champagnes de base, impossible de passer sous silence le renouveau aromatique et la nouvelle plénitude de bouche acquise par le Louis Roederer Brut Premier, Champagne, France (66$; 268 771), qui fera l'accord précis avec des canapés ou des entrées où les champignons sont rois.

Chez les champagnes rosés, Louis remporte à nouveau la palme du moment en présentant un sphérique et nourri Louis Roederer Rosé 2003, Champagne, France (87$; 368 415), qui fera des merveilles à table avec des mets dominés par le thon, les tomates séchées ou le safran. Quant aux grandes cuvées millésimées, sachant soutenir le foie gras tout comme les plats de ris de veau ou de lapin, ma préférence va au Pol Roger Extra Cuvée de Réserve 1999 Champagne, France (85$; 10 663 123), d'une folle complexité aromatique (brioche, noisette, miel, fleurs) et d'une présence vivifiante et enveloppante comme nulle autre en bouche, surpassant même de nombreuses cuvées offertes au double du prix. Sur cet élan champenois, j'en profite pour vous souhaiter un Joyeux Noël et je vous convie samedi prochain pour une chronique avec d'abordables et festives harmonies de dernière minute.

_____________________

François Chartier est l'auteur du nouveau guide des vins et d'harmonies avec les mets La sélection Chartier 2009, aux Éditions La Presse. On peut lui envoyer des questions sur le blogue internet www.francoischartier.ca ou par la poste au 7, rue Saint-Jacques, Montréal H2Y 1K9.




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer