Source ID:; App Source:

La salle de bains, dernier refuge de la maison

La salle de bains, de plus en plus... (Photo fournie par Kohler)

Agrandir

La salle de bains, de plus en plus confortable, est devenu le seul refuge et lieu d'intimité de la maison.

Photo fournie par Kohler

Marie-France Léger
La Presse

Signe des temps, la salle de bains est devenue dans les foyers montréalais synonyme de refuge, de relaxation et de guérison. C'est le constat d'un chercheur de l'Université de Montréal, Ernesto Morales, dont la thèse de doctorat portait sur La signification de la salle de bains contemporaine.

 «J'ai constaté que dans la salle de bains, la notion d'intimité était si grande que je me suis demandé comment se fait-il que nous ayons perdu toute intimité ailleurs dans la maison? Il faudrait repenser la façon de relaxer ailleurs dans la maison, sans forcément utiliser l'eau», a souligné le chercheur dont la thèse a été supervisée par Diane Bisson, de la Faculté d'aménagement.

 Huit participants intarissables

 M. Morales, qui a une double formation d'architecte et de designer industriel, a passé des entrevues à huit participants. Il a parlé une douzaine d'heures avec chacun. Les gens étaient intarissables, souligne-t-il, pour un sujet qui habituellement ne fait jaser personne... Au bout d'une demi-heure, les participants avouaient tout de leur rituel, depuis le réveil, jusqu'au coucher. Il y avait beaucoup de matière à explorer, beaucoup de données à colliger, depuis l'endroit où ils avaient l'habitude de déposer leur serviette, jusqu'au bain du soir et aux soins du corps.

 M. Morales s'est intéressé à la salle de bains quand il a compris que cette pièce n'avait reçu peu ou pas d'attention académique. D'espace étroit et minimaliste en termes de confort, on a fait de la salle de bains des années 2000 une pièce belle et multifonctionnelle, comme lieu ultime d'intimité et de guérison du monde extérieur. «Comme c'est un endroit privé où on a accès à l'eau, gratuitement, on en a fait un mini-spa.» Avec les dangers de gaspillage de la ressource, a prévenu le chercheur.

 Personnes à mobilité réduite

 Dans les magazines de décoration, Ernesto Morales a aussi noté l'ampleur de toute la nouvelle quincaillerie de salle de bains, de type multi-jets et multi-douche qui amplifie encore ce recours à l'eau comme élément de relaxation. Le chercheur s'attaque aujourd'hui à un aspect encore négligé de la salle de bains, soit celle destinée aux personnes à mobilité réduite, avec le concours de l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal, sous la houlette de Jacqueline Rousseau et Romedi Passini.

 En complément:

 - Une salle de bains intime mais accueillante

- Céramiques: tendances 2008

- En photos: Inspirantes salles de bains

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer