Source ID:; App Source:

Trouvailles du Salon du design de Montréal

Les sièges d'Alexandre Berthiaume pour Futil design affichent... (Photo fournie par le SIDIM)

Agrandir

Les sièges d'Alexandre Berthiaume pour Futil design affichent des formes fluides et une allure très contemporaine.

Photo fournie par le SIDIM

Lucie Lavigne
Lucie Lavigne
La Presse
Les jeunes conceptrices Marilyn Bernier et Roseline Vaillancourt... (Photo fournie par le SIDIM) - image 1.0

Agrandir

Les jeunes conceptrices Marilyn Bernier et Roseline Vaillancourt (28 ans et 34 ans) sont derrière la marque Bure & Linon. Elles sont spécialisées dans la création et la confection de textiles.

Photo fournie par le SIDIM

L'un des événements clés du mois de mai, Mois du Design, est assurément le SIDIM ou Salon international du design d'intérieur de Montréal.  Jeudi et vendredi, les professionnels du milieu ratisseront les 200 000 pieds carrés de l'événement qui se tient à la Place Bonaventure de Montréal. Le samedi 26 mai, ce sera au tour du public de découvrir les primeurs des designers d'ici comme d'ailleurs.

>> REPORTAGE MULTIMÉDIA: 

Meubles, accessoires, luminaires, cuisines et salles de bains: la journaliste Marie-France Léger présente en primeur ses trouvailles du SIDIM.

 Plus de 200 exposants, dont certains d'Italie, de France ou d'Afrique seront sur les lieux. Les adeptes des nouveautés et des surprises fonceront vers les stands des designers québécois. Ils se trouvent dans l'un des espaces thématiques les plus excitants du Salon: la Tribune des designers.

«Elle réunit tout autant des concepteurs de la relève que des designers expérimentés, précise Ginette Gadoury, présidente du SIDIM. Les acheteurs majoritairement américains et canadiens s'y intéressent vivement. Sans compter que la Tribune permet au SIDIM de se démarquer», ajoute-elle.

 Voici donc quelques tendances détectées du côté des exposants de la Tribune des designers et des artisans de l'espace intitulé Série limitée.

 > Luminaires extraordinaires

 Tendance lourde chez les Québécois? Les luminaires à l'éclairage diffus. Des luminaires capables de créer des ambiances chic et poétiques. Il y en a beaucoup, cette année. Parmi les plus accomplis, il y a ceux de la collection Aer d'Aton, une marque basée à Gatineau et créée il y a un an par Muhammad Moussa et Rick Shean, deux architectes de formation. Imaginez un rectangle (à l'horizontale ou à la verticale) formées d'arabesques de céramique projetant des ombres fantomatiques sur les murs. Sublime! «Même éteinte, le jour, la lampe demeure jolie, explique Muhammad Moussa, 33 ans. Sans compter qu'on ne voit pas les sources lumineuses.» Ces luminaires d'argile sont dotés d'une base en érable laquée, huilée naturellement ou en version foncée. Il faut compter environ 550$ pour un modèle horizontal incluant trois sources lumineuses.

 Autre nouveauté: les abat-jour de Louise Bousquet de Porcelaines Bousquet. En collaboration avec l'entreprise de design Vue D'intérieur, elle présente des luminaires en fine porcelaine. Le style? Élégant et raffiné.

 Décidément, le luminaire en céramique est branché. À preuve: le céramiste-designer Christian Houle a conçu une collection d'appliques au style actuel nommée Embryo. Elles sont en faïence blanche couverte d'une glaçure satinée. L'allure? Très organique. Imaginez de jolis galets lumineux.

 > Sièges puzzle

 Les sièges d'Alexandre Berthiaume pour Futil design affichent des formes fluides et une allure très contemporaine. Cet artiste vidéo de 32 ans possède un bac en architecture et une manie pour le design. Pour la première fois, il expose ses meubles et luminaires au SIDIM. Impossible de résister à ses chaises en polyuréthanne Flip Flop, Flip Flop Flap et Flopy (bel exercice de prononciation, n'est-ce pas?) Ces sièges (fort réussis) sont notamment offerts en rose flashy et ils s'utilisent de différentes façons. Autre nouveauté: le canapé modulable Fat Bastard. Sorte de meuble casse-tête, il prend toutes les formes désirées. Enfin, le fauteuil Get Bent est en aluminium et couvert d'une peinture «électro-statique». Confortable? «étrangement, elle l'est», assure le concepteur à l'avenir prometteur. Enfin, ses luminaires sortent de l'ordinaire. Exemples: son modèle Coucou composé de tiges d'aluminium tournées dans tous les sens. Il y a aussi celui intitulé Kozom, car composé d'une multitude de balles oranges, typiques du hockey cosom. Innovateur et rigolo!

 > Couleurs flashy

 Les couleurs chic et toniques ont la cote. Un exemple parmi d'autres? Les services à déjeuner - assiettes, bols, coquetiers et saladiers - de Frédérique Bonmatin. Pour le Salon, la céramiste revient avec des couleurs plus vives que jamais. Il faut voir ses nouvelles théières en grès et porcelaine dotées de rayures et de motifs courbés peints en orange, vert lime, turquoise et marine. On trouvera les nouveautés de Frédérique Bonmatin dans l'espace Série Limitée.

 > Îlot réinventé

 Dans la section Design & Cie, des fabricants québécois ont été associés à des designers de talent. Résultat? L'Atelier nouveau décor, une entreprise spécialisée en ébénisterie architecturale, a réalisé un îlot de cuisine nouveau genre grâce aux plans de Vincent Hauspy et Frédéric Galliot, d'Erratum Designers. L'an passé, les deux concepteurs de 28 ans, se sont fait remarquer en raflant le Prix d'excellence, catégorie nouveaux produits, de la Tribune des designers. Dans la foulée, ils ont obtenu la bourse de recherche et développement avec leur collection qui comprenait notamment la console intitulée Premier juillet. Ce meuble, perpétuellement prêt au déménagement, est enveloppé d'une couverture appropriée. Cette année, le duo réinvente le chemin de table. Comment? Ils ont repris cet élément visuel et l'ont intégré à un îlot. En clair, ce chemin de table est composé de plusieurs plaques d'acier peint en blanc. Sous ces plaques, on trouve notamment une fente pour ranger des couteaux, une ouverture à la verticale pour la planche à découper et un bac à compostage.

 > Bloc de boucher renouvelé

 Le méga bloc de boucher existe. L'ébéniste Stéphane Giroux de Concept Giroux en présente un au Salon. Cet îlot fait 2,13m (7 pieds) sur 1,22m (4 pieds) et la partie surbaissée fait office de bloc de boucher (ou table de préparation culinaire). L'autre nouveauté qui sera dévoilée sera un étal de boucher en merisier torréfié. Le bois a été posé à la verticale et le meuble est muni de deux tiroirs: un en bois pour les couteaux, un autre en acier inoxydable pour les déchets. Une huile de lin approuvée par Santé Canada est posée sur le la table de préparation. Tout est conçu à la main et aucune vis ou clou n'est utilisé. «C'est ultra solide», assurwe l'ébéniste.

> Textiles nouveau style

 Les conceptrices derrière la marque Bure & Linon sont Marilyn Bernier et Roseline Vaillancourt. Elles sont jeunes (28 ans et 34 ans) et spécialisées dans la création et la confection de textiles. Elles présenteront en primeur une housse de couette et des taies d'oreiller en lin gris et ivoire rehaussé de broderies oranges. Leur collection Art de la table existe depuis un an et sera montrée pour la première fois au SIDIM. Nappe, serviettes et chemin de table vert tendre seront aussi en vedette. Caractéristique: les motifs géométriques donnent une touche actuelle aux créations.

 > Parquets imprimés

 Le fabricant de parquets et de finitions Bois franc Model a d'abord épaté le milieu avec ses nouveaux planchers de bois aux couleurs vibrantes (rouge, olive, jaune, lilas et bleu) et au fini ultra brillant. Ce sont les parquets de la collection C par Model. Mais il y a une autre primeur: des impressions numériques sur les planchers (S par Model). Il est ainsi possible d'imprimer son portrait ou n'importe quelle photo sur son parquet. "Nous dévoilerons un plancher blanc sur lequel apparaîtront des orchidées", explique Richard Gauvreau, directeur marketing. Il faut prévoir une dizaine de dollars par lame de bois imprimée.

 > Branches branchées

 L'ébéniste et sculpteur Michel Bachelet aime s'amuser avec les branches. À preuve, l'une de ses pièces vedettes est une table basse dont le piètement est une multitude de branches de cornouiller. L'artisan présentera pour la première fois ses créations au SIDIM et son stand sera situé dans l'espace Série limitée. En prime, deux paravents seront exposés. L'un d'entre eux sera composé de branches de cornouiller et d'une structure métallique, alors que l'autre sera en cèdre rouge noirci.

 _____________________

Pour en savoir plus: www.sidim.com

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer