Source ID:; App Source:

Un chez-soi plus ludique et vivant

Le sofa s'élargit, se couvre de coussins, l'idéal... (Photo fournie par le salon Maison&Objet)

Agrandir

Le sofa s'élargit, se couvre de coussins, l'idéal étant de pouvoir s'allonger dans n'importe quel sens. Et de préférence à plusieurs.

Photo fournie par le salon Maison&Objet

Katia Chapoutier
Collaboration spéciale, Le Soleil
Deux fois par an, le salon... (Photo fournie par le salon Maison&Objets) - image 1.0

Agrandir

Photo fournie par le salon Maison&Objets

Deux fois par an, le salon Maison&Objet donne un tour d'horizon du monde de la décoration. L'occasion d'en savoir plus sur nos intérieurs à venir...

Fini le «total look» de nos parents. Fini l'époque où on décorait sa maison une bonne fois pour toutes et on veillait à ce que tout soit en harmonie. Le style se devait d'être uniforme et élégant. Aujourd'hui, on rêve tous de maisons plus ludiques, plus patchwork, reflétant notre identité.

Plus exactement, nos identités. En effet, aujourd'hui, dans la maison, si on trouve plusieurs univers sous un même toit, c'est pour répondre à une réalité de nos sociétés : les familles recomposées. Chacun doit avoir son espace, son chez-soi dans le grand «chez-nous»!

 Du coup, on remarque une recrudescence de rideaux de perles, parfaits pour délimiter sans totalement séparer. On les imagine dans toutes les textures, nylon, laine bouillie, plastique, mais aussi cristaux de verre ou de plexiglas. Toujours dans le même esprit, les paravents reviennent en force. Tous les matériaux et tous les styles sont autorisés.

Pour déterminer son espace à moindre prix, on propose de plus en plus d'autocollants en tout genre. Si la saison dernière, on privilégiait les ombres chinoises, aujourd'hui on trouve de tout. Qu'ils soient artistiques ou humoristiques, on en colle partout sur les murs, les sols, les meubles, les miroirs, les fenêtres. Avec la liberté de savoir que l'on pourra toujours les changer...

 On continue à chiner, à recycler des meubles des années 70, 60, 50 ou même 30. On les réinvente et on mélange les époques. Pour les plus fortunés ou plus aristocratiques, on remarquera un véritable coup de coeur pour les meubles style XVIIIe. Décidément, Marie-Antoinette est partout... Les puristes les aimeront style Louis XVI, les autres choisiront des réinterprétations modernes avec plexiglas et couleurs vives!

«Vivons heureux, vivons couchés»

Il y a encore peu, Andrée Putman, la grande prêtresse du design, nous parlait de la salle de bains comme la nouvelle pièce à vivre. Et il est vrai que l'on remarque quelques belles innovations dans le design des baignoires (mosaïques de miroir très disco, lumières changeantes dans les parois, design époustouflant...), mais ce n'est plus là que se concentre l'imagination des créateurs. En effet, ce qui compte, c'est où l'on va se coucher, se vautrer, se délasser...

 Identité olfactive

Autre détail de plus en plus présent, l'identité olfactive. Toutes les marques semblent céder à la tentation de créer leur propre parfum pour la maison. Produit de luxe accessible, il permet de s'offrir l'univers de certains designers tout en restant raisonnable. Ambiance boudoir ou orientale, fleurie ou exotique, féminine ou unisexe. À vous de créer l'identité de votre maison. Parmi les fragrances qui invitent au voyage, on retiendra la ligne de Mariage Frères, avec ses fragrances Thé des pluies ou Thé bleu, c'est tout l'esprit de la mythique maison de thé que l'on diffuse dans son antre. Et comme le disait M. Mariage, «un parfum d'aventure et de poésie s'évade à l'infini de chaque tasse de thé» et c'est sans doute pour cela que le thé est de plus en plus à la mode. Maison&Objet propose toutes sortes de théières et d'accessoires pour s'offrir non pas un vulgaire goûter, mais un véritable cérémonial digne de l'art de vivre japonais. Art de vivre que l'on retrouve à tous les coins du salon, car jamais le Japon n'a semblé aussi présent. Et pas seulement pour un design épuré. Bijoux, tissus, produits pour le bain, meubles, les Japonais se montrent colorés et originaux. Surprenants mais toujours élégants. Fleuris, mais jamais kitsch. Bien sûr, le Japon n'était pas le seul pays lointain à faire son entrée dans nos maisons. À l'instar de la mode ou du café, l'éthique fait son entrée dans la décoration. Ensemble de table en raphia, cadres en canettes recyclées, saladier en bambou ou encore décorations en plumes de poulet - pas toujours esthétiques mais résolument ethniques - , ces créations se mélangent encore difficilement avec les tendances de Maison&Objet. Mais rien n'est plus éphémère qu'une tendance et, ce qui surprend aujourd'hui, peut bien devenir la coqueluche demain.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer