Source ID:; App Source:

Normand Couture: un brin de folie pour l'industrie

Normand Couture aime «que ça bouge». Le designer...

Agrandir

Normand Couture aime «que ça bouge». Le designer québécois voit haut et grand.

Lucie Lavigne
Lucie Lavigne
La Presse

Suivre Normand Couture au Salon canadien de l'ameublement résidentiel donne l'impression d'accompagner une vedette. Tout le monde le salue et le retient pour lui parler. «J'aurais voulu être une rock star», balance-t-il en riant, alors que je tente de le suivre.

On comprend maintenant son goût pour les poignées de mains et les flashes des photographes. Il a toujours aimé se faire photographier avec ses meubles. Son idole? Le Français Philippe Starck, la superstar du design international. «Déjà, sur les dépliants de mes boutiques Domicil, dans les années 70 et 80, on voyait toujours mon visage», rappelle-t-il.

L'homme de 55 ans a été connu et récompensé à maintes reprises pour son concept breveté de sofas Caméléon. Très polyvalents, ceux-ci sont dotés de dossiers et de bras interchangeables. Cette semaine, il était le centre d'attraction de la salle de montre du fabricant ontarien Brentwood Classics, située en banlieue de Toronto. Le Montréalais a conçu une nouvelle collection intitulée The Not So Classic Collection pour l'entreprise de 75 employés, connue pour son mobilier traditionnel. «Tous les médias torontois importants sont venus la voir et la réponse des acheteurs a été extraordinaire.

«Tout a été vendu ou presque !» jubile Guy Sisto, président et propriétaire de Brentwood Classics. Plusieurs modèles de canapés variés ont été dévoilés. Les styles sont épurés, contemporains, sans jamais faire guindé. Les tissus sont texturés. Les formes sont souvent arrondies. Il y a des velours de polyester, des couleurs fraîches comme le vert limette, la teinte fétiche du designer. Dans l'esprit des sofas polyvalents du créateur, certaines pièces se déplacent. Exemple: les coussins de dossier du sectionnel Just For Us peuvent être installés sur tout le périmètre. Autre détail attrayant et amusant : il est possible d'interchanger les coussins d'assise ivoire et bleu pâle du canapé rétro-chic nommé Lounge. «J'aime jouer avec les meubles, dit le créateur. Jeune, déjà, je démontais les lampes du salon en cachette pour les remonter à ma manière.»

La carrière après Caméléon

Normand Couture a fondé Sofas International en 1995. Peu de temps après, l'entreprise a été vendue à Shermag. Le concepteur en a assuré la présidence pendant sept et s'est concentré ensuite sur le design et le développement. L'an dernier, Normand Couture a quitté Shermag pour devenir designer consultant. Quant aux sofas Caméléon, ils sont toujours produits par le fabricant de Sherbrooke. Le 22 septembre dernier, le designer signait un contrat avec Brentwood Classics. «J'admire les créations de Normand depuis 10 ans. Jamais je n'aurais cru qu'un jour il viendrait travailler pour une compagnie plus petite que Shermag», avoue Guy Sisto.

À demi-mots, l'homme d'affaires avance que la fabrication d'une collection exclusive créée par Normand Couture pour un important détaillant canadien pourrait se concrétiser bientôt. Toujours lors du Salon canadien de l'ameublement résidentiel, qui s'est terminé cette semaine, le designer québécois a présenté une collection de meubles en placages de noyer, de cerisier ou de teck pour un autre manufacturier ontarien: DFIC.

L'homme qui aime «que ça bouge» voit haut et grand. Il désire que ses meubles se retrouvent non seulement en Amérique, mais aussi en Europe et en Asie. «J'ai des projets de design et de développement de produits à l'étranger», conclut-il avant d'aller se faire prendre en photo sur l'un de ses canapés.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer