Animés par une passion commune pour la création et le travail artisanal, Annie Rosa et Didier Lussier de l'atelier d'ébénisterie et de design État brut façonnent à la main des pièces de grande qualité qui sont conçues pour durer dans le temps.  Portrait d'une entreprise unique, polyvalente et assurément créative.

Mis à jour le 30 avr. 2018
Marie Tremblay LA PRESSE

État brut, c'est d'abord un couple amoureux du design et du travail manuel qui affiche des feuilles de route complémentaires. 

Annie Rosa a un parcours jalonné d'expériences artistiques et d'une formation en design graphique à travers duquel elle a développé un goût particulier pour une esthétique épurée et des lignes contemporaines. 

Didier Lussier, lui, a grandi sur une ferme et a été en contact très jeune avec le travail manuel. Autodidacte et curieux de nature, il affirmait enfant vouloir devenir inventeur et, adolescent, il retapait déjà des guitares. 

Après quelques années à travailler dans le domaine de la construction, c'est l'attrait pour la création qui le pousse à démarrer État brut avec sa compagne Annie. «Il y a quatre ans, on s'est décidés et on s'est lancé dans l'aventure de devenir artisans et entrepreneurs. On ne voulait pas attendre et finir par le regretter, nous voulions vivre notre rêve maintenant», raconte Didier Lussier.

Savoir-faire et innovation

L'offre diversifiée d'État brut reflète bien le caractère multidisciplinaire et polyvalent de l'atelier. Mobilier sur mesure, design de cuisine, projets spéciaux pour des événements et objets pour la maison composent l'univers éclectique des réalisations d'Annie Rosa et de Didier Lussier.

Autonomes dans la création comme dans la production, ces derniers comptent plusieurs compétences, qu'il soit question du travail du bois, du métal, de la sérigraphie textile, de la photographie, du dessin 3D et du design. Cela leur permet d'assurer un haut niveau de qualité des objets qu'ils conçoivent ainsi que d'aborder aisément différents types de commandes. 

«Chaque commande sur mesure est une occasion de se dépasser et de solutionner des défis techniques. Nous touchons à plusieurs choses et nous adorons ça», affirme Didier Lussier. Bien que les projets signés État brut affichent des profils variés, ils sont issus de l'approche caractéristique de l'atelier qui valorise une actualisation des techniques de travail traditionnelles à travers une signature contemporaine.

Rehausser le quotidien

Petite soeur d'État brut, la collection Casanier & co. propose des objets faits main et abordables pour la maison. S'y retrouvent des bols et des mains de sel délicats réalisés au tour à bois ainsi que des pièces de sérigraphie textiles inspirées de la nature environnant l'atelier situé à proximité du mont Yamaska. À travers cette collection, Annie Rosa et Didier Lussier expriment leur désir de rendre l'artisanat accessible à un plus grand nombre et affichent leur philosophie d'entreprise orientée vers une consommation durable et locale.

Les projets à venir sont nombreux chez État brut, notamment la création d'une collection de mobilier pour la maison et l'apprentissage de nouvelles techniques de travail du bois comme le cintrage. «Nous voulons continuer à faire les choses à notre façon, en dehors des modes et en respectant qui nous sommes et ce en quoi nous croyons. C'est ça, l'essence d'État brut», soutient Didier Lussier.

PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

L'offre diversifiée d'État brut reflète le caractère multidisciplinaire de l'atelier.