Source ID:c2cb2f8d-2395-48a7-b4c9-2378689baa14; App Source:alfamedia

Le nouvel âge de pierre

Les pierres semi-précieuses viennent agrémenter de nouveau les... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

Les pierres semi-précieuses viennent agrémenter de nouveau les décors de nos maisons.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Vous pensiez que les pierres semi-précieuses et les lampes de sel avaient disparu pour toujours. Eh bien, non! Les améthystes, agates et tourmalines font un retour en déco. Et c'est franchement joli.

Parce qu'elles sont magnifiques

Elyse Cragg adore les pierres semi-précieuses. Celle qui travaille aux communications à l'Université McGill possède une quinzaine de petites et grandes roches. Croit-elle au pouvoir des pierres et cristaux? «Absolument pas! s'exclame-t-elle. En fait, je ne savais même pas que des gens pensaient qu'elles pouvaient dégager de l'énergie.»

Elyse a l'oeil pour la décoration. Son ancienne maison affichait un style bohémien tandis que sa nouvelle demeure, qu'elle habite depuis un mois, met davantage l'accent sur le noir et le blanc. Mais peu importe, Elyse adore les matières naturelles.

Dans sa nouvelle cuisine, elle a un grand comptoir en marbre. Ailleurs, on trouve des branches, de la jute, du cuir et des peaux que ses deux chats et son chien affectionnent tout particulièrement. Et il y a aussi ces cristaux colorés.

«Je ne place jamais une pierre toute seule dans mon décor. Je ne veux pas que ça ressemble à un mausolée. J'essaie de les agencer avec des livres ou des fleurs. Sinon, j'en accumule quelques-unes dans une boîte vitrée sur ma table de chevet. Je trouve qu'elles injectent une dose de couleur naturelle dans mon nouveau décor.»

À l'inverse, Marie Quintal croit corps et âme aux vertus des pierres. La technicienne en laboratoire possède entre 300 et 400 minéraux qu'elle expose ici et là dans sa maison.

«J'ai besoin que mes pierres soient mises en valeur. Je sais que c'est drôle à dire, mais j'ai besoin qu'elles soient heureuses, qu'elles soient à la bonne place dans la maison.»

Avec les plus petites roches, Marie fabrique des «bijoux de maison» qu'elle vend sur le site Etsy (sous le nom de Marie Cristaux). Lorsqu'elles sont suspendues près d'une fenêtre, les rayons du soleil traversent les pierres et créent toutes sortes de couleurs dans une pièce.

Pour les plus grosses variétés, Marie suggère simplement de suivre son instinct afin de les mettre en valeur dans son domicile.

«Au début, ça peut avoir l'air épeurant ou complexe, mais ce ne l'est pas. Quand on commence à s'y intéresser, c'est simple comme bonjour et c'est rassurant», assure-t-elle.

Les lampes de sel reviennent à la mode.... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Les lampes de sel reviennent à la mode.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Un engouement grandissant 

La designer d'intérieur Karine Matte, de Matte et Glossy, constate un engouement croissant pour les pierres semi-précieuses. «La lithothérapie est de plus en plus populaire dans la société et ça se ressent en décoration. Qu'on croie ou non au pouvoir des pierres, il demeure que c'est un objet magnifique à intégrer dans un espace», explique-t-elle.

Karine Matte l'admet: son père lui a transmis une passion pour les pierres à un très jeune âge. À sa mort, il lui a d'ailleurs légué une grande collection de roches colorées qu'elle dispose sur sa table de salon, sur le rebord de sa fenêtre de bureau et sur la commode de sa chambre à coucher.

Les pierres s'intègrent plus facilement dans les décors actuels que dans les décors contemporains qui avaient la cote, il y a une quinzaine d'années, dit Karine. Avec la tendance du slow design qui est très forte de nos jours, on réfléchit davantage à son impact sur l'environnement lorsqu'on achète un meuble ou un accessoire, explique-t-elle. On mise aussi sur les objets réutilisables et les éléments de la nature comme le bois, les plantes... et les roches.

La styliste Vanessa Béland, de la boutique en ligne Fleur maison, est également d'avis que les consommateurs se questionnent de plus en plus sur les choix qu'ils font en décoration. Dans le mouvement qu'elle appelle le conscious living, on privilégie les objets aux fonctions multiples comme une lampe de sel.

«Dans ce mouvement, on choisit avec soin ce qu'on laisse entrer chez soi et on privilégie les objets multifonctionnels, dit Vanessa. Les lampes de sel s'inscrivent bien dans cette tendance, car elles éclairent, elles embellissent un décor et elles sont bonnes pour l'âme.»

Une maison «rassurante»

Au cours de sa visite au NY NOW en janvier dernier, un salon consacré aux cadeaux et à la décoration, Valérie Kordonourys a remarqué que les pierres semi-précieuses étaient placées sur un piédestal. Elle en a donc acheté huit variétés pour son magasin La Bouticaire, situé à Saint-Lambert. En moins de trois semaines, elle a dû renouveler son stock tellement les joyaux s'étaient vendus rapidement.

«Avec le rythme de vie effréné que nous avons en ce moment, les gens s'accrochent beaucoup à ce qui est spirituel, avance Valérie. Ça suit, à mon avis, les tendances du bohème et du yoga.»

Vanessa Béland ajoute pour sa part que les gens sortent de moins en moins de la maison. Le domicile doit donc être un lieu où l'on se sent bien. Comme certains prétendent que les pierres ont des vertus - de la guérison des peines d'amour jusqu'à l'amélioration des problèmes de sommeil, - elles contribuent (du moins, on le souhaite!) à rendre une maison confortable et sûre.

«Je pense que les gens ne s'en rendent pas tous compte, mais les nouvelles négatives, ça a beaucoup d'impact sur nos vies. Quand ça ne va pas bien dans le monde, les gens ont besoin de se sentir bien à la maison. Notre maison devient notre sanctuaire, notre petit cocon.»




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer