Ce n'est pas un luxe réservé aux bien nantis. Ni aux propriétaires d'immenses maisons ou de demeures comptant trois ou quatre salles de bain. La douche en duo permet d'économiser temps et espace, puisqu'elle prend parfois la place laissée vacante par l'ancien bain. Et elle est d'un chic fou. Assisterait-on à la naissance d'une tendance?

Publié le 19 mars 2011
Marie-France Léger MONTOIT.CA

Les doubles pommeaux dans un même espace sont de plus en plus fréquents. Les minutes sont comptées le matin et folâtrer au bain à l'aurore relève du luxe. Bien des couples choisissent alors de reprendre le contrôle de l'espace grugé par le bain. Une douche à deux n'est plus synonyme de moment amoureux, mais le fait de gens stressés et pressés. Paule Bourbonnais, consultante en design pour Schlackdesign et animatrice à CIBL, explique que ses clients lui demandent des douches de plus en plus grandes, quitte à évacuer complètement le bain. «Quand les gens ont deux salles de bain, j'essaie de leur dire de garder au moins un bain. Mais une certaine clientèle n'en veut plus du tout. La semaine, ils n'ont pas le temps et le week-end, ils ne sont pas là. Où ils vont dans un spa!» indique la designer.

Elle a réalisé dernièrement dans le condo d'un couple une douche de 7 pieds sur 4 pieds et demi (2,1 m sur 1,2 m) où chacun a son pommeau. Monsieur préfère le jet simple et efficace qui tombe du plafond. Madame, quant à elle, a opté pour une douche murale avec téléphone. Et pour se rincer les jambes, rien de tel que de s'installer sur la banquette chauffante en céramique! Souvent, ce type de clientèle pressée ne veut rien entendre de la douche pluie. «Les gens ont froid avec le jet pluie. Ils veulent un bon jet fort et efficace. Et des murs chauffants dans la douche», assure Mme Bourbonnais.

Les gens ne s'ennuient-ils pas de l'effet relaxant d'un bon bain chaud?

Dans bien des immeubles à condos, les propriétaires vont plutôt profiter d'un sauna ou d'un bain vapeur à l'étage de la piscine pour se détendre.

Affaire de famille

Les familles, aussi, soit par manque d'espace pour une deuxième salle de bain ou carrément par goût, se tournent maintenant vers les grandes douches. Quand les enfants sont en âge de marcher, on remarque que c'est plus rapide et moins dangereux que le bain. Et que dire de la facilité quand vient le moment de laver toutou!

Tout d'un coup, on trouve tous les désavantages possibles au bain: difficile à nettoyer, surtout avec un podium, difficile à enjamber, gaspillage d'eau. Une des clientes de Mme Bourbonnais, qui avait décidé d'installer une cuve dans sa deuxième salle de bain, le regrette d'ailleurs aujourd'hui, car elle ne s'en sert jamais.

Alors que devient le spa dans tout ça? La fameuse pièce immense avec bain massif autoportant?

Elle existe, mais de moins en moins pour les gens pressés. Il est toutefois vrai que le bain plaît toujours, surtout aux femmes, qui ont du mal à s'en passer. Le compromis quand on rénove désormais est de conserver le bain seulement dans une des deux salles d'eau. Quand l'espace manque, la douche extralarge devient alors le premier choix.