Source ID:; App Source:

Des décors éphémères à réinventer

Il n'est pas nécessaire de détenir un diplôme... (Photo Raynald Lavoie, Le Soleil)

Agrandir

Il n'est pas nécessaire de détenir un diplôme en fleuristerie pour réussir un arrangement destiné à une table console.

Photo Raynald Lavoie, Le Soleil

Dans la cuisine où le bois domine, des... (Photo Raynald Lavoie, Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Dans la cuisine où le bois domine, des chandelles, du sapinage artificiel et des boucles rouges complètent l'immense guirlande qui pare la rampe d'escalier.

Photo Raynald Lavoie, Le Soleil

Suzie demeure à Neuville dans une maison toute simple qu'elle rêve de rénover un jour. Elle profite donc du temps des Fêtes pour exprimer sa créativité et composer des décors éphémères qu'elle réinvente chaque année.

 Fleuriste de métier, designer de formation, Suzie vit avec intensité cette période de l'année très exigeante professionnellement. Elle gère son commerce tout en créant chez des clients des décors de Noël sophistiqués. Sans oublier sa propre maison.

 «Ça vient de là», dit-elle en pointant son ventre. «Ça n'a rien de cérébral.»

 L'élément-vedette de sa maison trône dans le salon : un immense sapin artificiel qui disparaît sous les ornements. «Il me sert de support», explique-t-elle. Cette année, elle l'a garni de parures cuivrées, au centre desquelles pavoise un saint Nicolas replet. «Je fais tourner mon matériel», mentionne-t-elle. C'est dire que l'an prochain, son arbre sera peut-être rouge ou chromé, allez savoir, en fonction de son inspiration ou du nouvel aménagement de son salon.

Vous lui demandez conseil? Elle vous dira simplement : «Osez!» Puis, elle vous recommandera de respecter le style de votre maison. Une dominante de noir dans un intérieur champêtre, ça risque de jurer. Mais dans un décor contemporain, le noir et le chrome apparaîtront appropriés et très tendance.

 Coups de coeur

 Suzie tient de sa mère cette passion pour les décorations de Noël. «J'adore ça, confie-t-elle. J'accumule les objets depuis des années. J'en achète partout, sur des coups de coeur.» Ses parents de 85 et de 82 ans vivent encore en appartement. Chaque année, Noël est souligné de façon très visible chez eux. Suzie se souvient d'une époque où sa mère accrochait un à un ses glaçons métalliques.

 Sur la table de cuisine qu'elle a fabriquée elle-même avec du bouleau et de la mosaïque d'ardoise, elle a déposé du sapinage artificiel, quelques cônes, des boucles rouges et des chandelles. «Il n'y a rien de piqué», précise-t-elle, pour démontrer qu'il n'est pas nécessaire de détenir un diplôme en fleuristerie pour réussir un joli centre de table.

 À l'intérieur, Suzie ne travaille qu'avec du sapin artificiel, dont la qualité est si bonne qu'on n'y voit que du feu. Il ne manque que l'odeur. Mais au fond, rien de tel qu'une marche en forêt pour vous en mettre plein les narines.

Dans l'ambiance

 On entre chez Suzie par la porte de côté. Sur une table console placée sous une fenêtre, un arrangement tout simple nous souhaite la bienvenue. Aussitôt, on se sent dans l'ambiance de Noël. Les quelques marches qui mènent au salon sont égayées par une guirlande écarlate très fournie surmontant la rampe.

 En haut des marches, la crèche a été disposée par terre, comme pour guider nos pas vers le glorieux sapin, au fond du salon. Pour Suzie, ce n'est pas une affaire de religion, mais plutôt une vieille habitude sentimentale. «C'est un cadeau de ma mère», dit-elle. Noël, ce n'est que ça : quelques ornements, un peu d'inspiration et tout plein d'émotion.

 




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer