Source ID:; App Source:

Zoom sur deux aménagements gagnants

Détails des deux aménagements primés.... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse)

Agrandir

Détails des deux aménagements primés.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Lucie Lavigne
Lucie Lavigne
La Presse
Une longue poutre métallique située dans le prolongement... (Photo Patrick Sanfaçon, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Une longue poutre métallique située dans le prolongement du mur porteur de l'étage. Le parquet d'ipé brut (aux couleurs très variées et aux largeurs différentes) a été huilé.

Photo Patrick Sanfaçon, La Presse

Ces deux aménagements n'ont pas que piqué notre curiosité. Ils ont également séduit le jury des Prix Intérieurs FERDIE. Tous deux ont été primés, mercredi dernier. Ce nouveau concours mis sur pied par le Fonds d'études et de recherches en design intérieur de l'Est du Canada (FERDIE) et le magazine bilingue Intérieurs souligne l'excellence en design d'intérieur et s'adresse à tous les professionnels de l'aménagement intérieur au Québec.

 

Un plex devenu cottage

L'architecte Stéphane Rasselet, associé de la firme Naturehumaine, a réussi à transformer un immeuble à trois logements de la rue Garnier, à Montréal, en cottage lumineux. Mieux, il l'a fait sans (trop) flamber. Avec un investissement d'environ 175 000$, il a notamment décloisonné le rez-de-chaussée et l'a doté d'une immense porte-fenêtre orientée au sud-ouest.

 Résultats: de la lumière à flots et l'illusion d'une continuité entre le séjour et la cour arrière. Lors de la mise à nue des murs structuraux, surprise! de superbes madriers de pruche ont été découverts. Ils ont ensuite été mis en valeur grâce à la proximité de panneaux de gypse immaculés et lustrés. Adepte de construction verte, le couple propriétaire a privilégié des matériaux et de la peinture sans émission de formaldéhyde. En prime, un effet de lanterne a été réalisé à peu de frais grâce à des panneaux translucides.

 >> Voici en photos quelques-unes de leurs idées d'aménagement faciles à piquer.

 

Un loft bâti sur le toit

Rémi Bédard, propriétaire d'Encadrex, avait envie d'un pied-à-terre à proximité de son atelier d'encadrements. «Pourquoi ne pas récupérer le toit inutilisé de l'immeuble?» ont proposé les architectes Daniel Smith et Stéphan Vigeant. Résultat: le duo a récemment terminé la construction d'un loft «penthouse» sur le bâtiment commercial. «Le zonage nous le permettait, nous avons donc densifié le milieu urbain», résume Daniel Smith.

 Le duo a conçu un loft situé sur le toit de l'entreprise Encadrex, rue Marie-Anne Est, et, surtout, il a respecté la structure du bâtiment existant. Astuce architecturale: la construction d'une verrière coulissante. Elle protège la terrasse de la neige et de la pluie. Des fenêtres à haute efficacité énergétique et une exposition sud-ouest permettent de bénéficier de l'énergie solaire passive.

 À l'intérieur, les matériaux bruts sont rois et certains détournements, comme l'acier verni pour la hotte et le cabinet de toilette, ébouriffent. Idée futée: un assemblage de profilés d'acier permet de dissimuler le système de coulisse de deux grandes portes. Autre idée: au printemps, trois terrasses végétalisées pousseront sur les toitures de fibre de verre afin de mieux récupérer l'eau de pluie.

 >> Dans cet appartement polyvalent serti d'oeuvres d'art, plusieurs bonnes idées d'aménagement ont piqué notre curiosité. Les voici en photos.




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer