Du matériel de laboratoire, des vinyles, de vieux appareils ménagers destinés à être jetés… Absolument tout est récupérable lorsque la créativité est au rendez-vous. Voici un aperçu de quelques objets surcyclés, créés par trois artistes passionnés qui ont donné libre cours à leur imagination.

Laila Maalouf
Laila Maalouf La Presse

Des « bibelots de laboratoire » transformés en lampes

  • Les créateurs ont changé le filage pour s’assurer que les lampes soient fonctionnelles et sans danger.

    PHOTO FOURNIE PAR MARTINE LIZOTTE

    Les créateurs ont changé le filage pour s’assurer que les lampes soient fonctionnelles et sans danger.

  • Leur objectif était de rendre utiles de vieux objets dont ils appréciaient l’esthétique.

    PHOTO FOURNIE PAR MARTINE LIZOTTE

    Leur objectif était de rendre utiles de vieux objets dont ils appréciaient l’esthétique.

  • Tout se transforme en lampe, avec un peu d’imagination…

    PHOTO FOURNIE PAR MARTINE LIZOTTE

    Tout se transforme en lampe, avec un peu d’imagination…

  • … même les vieux téléphones !

    PHOTO FOURNIE PAR MARTINE LIZOTTE

    … même les vieux téléphones !

  • Les deux chercheurs avaient un faible pour le style industriel des objets qu’ils ont récupérés.

    PHOTO FOURNIE PAR MARTINE LIZOTTE

    Les deux chercheurs avaient un faible pour le style industriel des objets qu’ils ont récupérés.

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Martine Lizotte n’imaginait pas dans quelle aventure elle se lançait lorsqu’elle s’est mis en tête de récupérer de « magnifiques bibelots scientifiques », comme des cages de Faraday et des voltmètres des années 1950, qui auraient fini au dépotoir lors des rénovations à la faculté des sciences et de génie de l’Université Laval, où son conjoint et elle travaillent comme chercheurs. C’est pour « sauver » ces objets que Labo57àQuébec a vu le jour en 2016. « On a essayé d’en donner à nos amis, mais bon, avoir des bibelots scientifiques qui collectaient la poussière chez eux… Donc, on s’est dit qu’il faudrait que ces objets soient utiles d’une certaine façon, et c’est là que l’idée des lampes est apparue. » Comme les rénovations sont terminées depuis quelque temps, leur source matérielle s’est tarie ; mais leur désir de créer, lui, est toujours intact, si l’occasion se présentait à nouveau.

Consultez la page de Labo57àQuébec

De vieux vinyle à horloge

  • Nathalie Marquis crée des horloges en récupérant de vieux vinyles.

    PHOTO FOURNIE PAR LES SOUVENIRS VINTAGE DE THALIE

    Nathalie Marquis crée des horloges en récupérant de vieux vinyles.

  • Elle en conçoit pour tous les goûts…

    PHOTO FOURNIE PAR LES SOUVENIRS VINTAGE DE THALIE

    Elle en conçoit pour tous les goûts…

  • … et peut même modifier l’aspect original du vinyle.

    PHOTO FOURNIE PAR LES SOUVENIRS VINTAGE DE THALIE

    … et peut même modifier l’aspect original du vinyle.

  • Les vieilles cassettes servent aussi à la conception d’horloges.

    PHOTO FOURNIE PAR LES SOUVENIRS VINTAGE DE THALIE

    Les vieilles cassettes servent aussi à la conception d’horloges.

  • Nathalie Marquis fabrique également des serre-livres à partir de vieux vinyles.

    PHOTO FOURNIE PAR LES SOUVENIRS VINTAGE DE THALIE

    Nathalie Marquis fabrique également des serre-livres à partir de vieux vinyles.

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La récupération de vinyles a non seulement inspiré Nathalie Marquis, mais également envahi son imagination, confie-t-elle. « J’ai débuté en me créant un sac à main et un porte-monnaie avec une cassette audio », se souvient celle qui a mis sur pied Les souvenirs vintage de Thalie lorsque les demandes spéciales ont commencé à affluer. En plus de répondre à des commandes sur mesure, elle s’est lancée dans la conception d’horloges et de toutes sortes d’objets conçus à partir de vinyles égratignés (sur lesquels elle applique un produit pour camoufler les égratignures) et de cassettes audio.

Consultez la page Les Souvenirs vintage de Thalie

De l’art avec des appareils destinés au rebut

  • Une vieille radio devenue rangement pour CD…

    PHOTO FOURNIE PAR PHILIPPE MALO

    Une vieille radio devenue rangement pour CD…

  • Des lampes au style particulier signées Philippe Malo

    PHOTO FOURNIE PAR PHILIPPE MALO

    Des lampes au style particulier signées Philippe Malo

  • Un cache-pot fort artistique…

    PHOTO FOURNIE PAR PHILIPPE MALO

    Un cache-pot fort artistique…

  • Philippe Malo a créé toutes sortes de lampes en forme d’insectes aux corps métalliques.

    PHOTO FOURNIE PAR PHILIPPE MALO

    Philippe Malo a créé toutes sortes de lampes en forme d’insectes aux corps métalliques.

  • Une sculpture créée par Philippe Malo avec des pièces de métal récupérées.

    PHOTO FOURNIE PAR PHILIPPE MALO

    Une sculpture créée par Philippe Malo avec des pièces de métal récupérées.

1/5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un aspirateur, une bouilloire, une vieille lampe… C’est surtout les pièces de métal que convoite l’artiste récupérateur Philippe Malo, qui expose et vend notamment ses œuvres à la Galerie du Vieux Saint-Jean, en Montérégie. « Ce qui m’intéresse, c’est l’objet qui n’a plus d’utilité parce qu’il est brisé, mais que sa forme, sa brillance ou sa couleur est intéressante. Puis, à partir de ça, c’est souvent la pièce qui va déterminer ce que ça va devenir : un luminaire, un accessoire, ou juste une sculpture aussi. »

Consultez le portfolio de Philippe Malo sur le site de la Galerie du Vieux Saint-Jean