Les nouvelles hottes de cuisine sont de véritables sculptures. On ne les cache plus dans une armoire ou derrière un mur. De nos jours, l'acier inox est placé bien en vue. Mais ces hottes qu'on croit américaines ou européennes sont aussi québécoises.

Publié le 20 mai 2011
Lise Fournier LE SOLEIL

L'entreprise Aroua Tek de Granby vient de lancer sa première collection de hottes de cuisine. Trois familles de produits qui affichent une technologie et un design haut de gamme. Les copropriétaires de la PME, Hugo Laporte et Abdel Aroua - tous deux diplômés en génie -, se sont associés en 2009. Or, ils se connaissaient depuis une dizaine d'années pour avoir travaillé ensemble à la fin de leurs études. «Le déclic s'est donc fait rapidement, explique Abdel Aroua, parce que nous savions que nos talents étaient complémentaires.»

«Mais l'idée de faire des hottes est venue d'observations fines, souligne encore M. Aroua. Ainsi, j'ai constaté que plusieurs modèles de hottes étaient bruyants et peu efficaces. Résultat : les gens les utilisaient mal.»

Aroua Tek a donc démarré avec l'objectif de créer une hotte à faible teneur en décibels tout en y ajoutant des composants électroniques performantes. Hugo Laporte s'est chargé de la programmation pendant qu'Abdel Aroua s'occupait du design. Mais il aura fallu trois ans avant que le produit soit fin prêt pour le marché. «En plus d'avoir soigné le design, nous y avons intégré un système de ventilation allemand considéré comme le meilleur au monde parce que résistant et très silencieux.» Quant à l'acier inoxydable, il provient d'entreprises québécoises.

Mais ce qui distingue les collections Ventix et Vortix, ce sont leurs qualités multifonctionnelles et non bruyantes. «Nous avons aussi programmé des clés pour mesurer le degré d'humidité, le temps de ventilation, etc.»

Certifiés par l'association canadienne de normalisation (CSA), les ventilateurs Aroua Tek peuvent être achetés par l'entremise d'architectes, de designers et de cuisinistes, mais vous ne les retrouvez pas chez Rona, souligne l'ingénieur.

Sans présumer de l'avenir, les jeunes entrepreneurs estiment que leurs hottes sont en mesure de concurrencer les produits importés haut de gamme. Ils espèrent atteindre les 5 millions $ de ventes dans un horizon de cinq ans. www.arouatek.com

Sur mesure

À Chambly, Les Hottes Gimi façonnent l'acier de façon artisanale. Joint au téléphone, Stephan Bergeron, copropriétaire de l'entreprise, indique que leur spécialité est la hotte de cuisine et de foyer sur mesure.

«Nous travaillons d'après les plans que nous fournissent les architectes et designers, explique-t-il. Or, par rapport au début de la compagnie dans les années 70, les designs ont bien changé. Aujourd'hui, une hotte n'est pas simplement utilitaire, c'est un objet décoratif», avance M. Bergeron.

Dans la ferblanterie familiale du boulevard Industriel à Chambly, une poignée d'artisans travaillent l'inox, le laiton, le cuivre. Dans les maisons plus récentes, c'est le stainless qui domine, mais dans les constructions anciennes, il n'est pas rare qu'on refasse une vieille hotte en cuivre d'après le modèle d'origine. www.hottesgimi.com