Source ID:; App Source:

Mobilier

Se meubler aux enchères

Cette chaise, reproduction d'un meuble asiatique, se vendra...

Agrandir

Cette chaise, reproduction d'un meuble asiatique, se vendra environ 250 $ au cours d'une vente aux enchères, estime Patrick Blaizel, de la Maison des encans de Montréal. Elle coûterait le double en magasin.

Christian Benoit-Lapointe
Collaboration spéciale, La Presse

Chaque mois, les encans attirent des acheteurs à la recherche d'objets rares ou de bonnes affaires: armoire, table et buffet pour la cuisine, secrétaire, sofa en cuir, lampe, tapis persan, piano, électroménagers, bijoux et, bien sûr, des toiles d'artistes plus ou moins connus.

Des prix très attrayants expliquent en partie cet engouement. «Vous devriez être en mesure d'épargner jusqu'à 75 % sur le prix en magasin. Donc, un objet vendu 1000 $ dans une boutique pourrait très bien l'être pour 250 $ dans un encan», dit Abraham Rogo, président de Encans Empire, une entreprise présente dans ce marché depuis 50 ans. La nature même de l'encan expliquerait les bonnes affaires qu'on peut y trouver. «L'encan est un endroit où sont regroupés des vendeurs et des acheteurs décidés, où la transaction a lieu le jour même et sans que personne n'interfère.»

De là à penser que la chasse aux aubaines est toujours fructueuse, il y a un pas qu'il faut franchir avec beaucoup de précautions, prévient Patrick Blaizel, propriétaire de la Maison des encans de Montréal. «Typiquement, des antiquaires vont miser jusqu'à un quart ou un tiers du prix qu'ils pourraient obtenir en vendant cet article. Les particuliers seront prêts à allonger un peu plus de billets, alors que les collectionneurs misent habituellement plus d'argent pour un bien qu'ils jugent important ou rare.»

1, 2, 3, adjugé!

Avant de se lancer dans le monde des encans, il faut comprendre une chose: ce type de commerce n'est pas régi par le gouvernement, ce qui laisse de la place à des commissaires-priseurs dont les règles d'éthiques sont variables. Par exemple, les encans temporaires tenus dans des hôtels n'ont pas une très bonne réputation dans le milieu, car l'encanteur serait parfois difficile à joindre après l'encan... Bref, un petit travail de recherche s'impose: il faut magasiner, s'informer auprès de clients de la réputation de l'encanteur, regarder comment les choses se vendent et sous quelles conditions.

C'est à partir du moment où le commissaire-priseur est choisi que la partie de plaisir commence. La présidente d'Option consommateurs, Louise Rozon, invite les gens à se présenter à la période d'exposition des lots et de bien les observer. «Il faut d'abord identifier les meubles qui nous intéressent, s'assurer qu'ils sont en bonne condition, se faire une idée assez précise de leur valeur et, bien sûr, se fixer un prix maximum à payer.»

Ce dernier aspect est très important, poursuit Patrick Blaizel, car l'encan se déroule très rapidement. «Nous vendons environ de 80 à 100 lots l'heure et le niveau d'adrénaline devient très élevé. Pour éviter d'avoir des regrets, il est important de déterminer son budget et d'arrêter là.» D'autant plus qu'au montant de la mise gagnante s'ajoute une commission de 10 % à 15 % de l'encanteur, ainsi que la TPS et la TVQ.

Les meubles sont généralement vendus tels quels, c'est l'acheteur qui doit préalablement s'assurer qu'ils sont en bonne condition avant de participer à l'enchère. Par contre, les encanteurs fournissent habituellement un certificat de gemmologie pour les bijoux, alors que les tableaux de peintres réputés sont authentifiés. «De toute façon, les bijoux et les tableaux sont garantis à 100 %. Le client a 30 jours pour faire faire une expertise et obtenir un remboursement si le produit n'est pas authentique», précise Patrick Blaizel, qui est en affaires depuis près de 20 ans. Et si l'impulsion vous a fait acheter un meuble dont vous n'aviez pas besoin, il est toujours possible de le revendre aux enchères un peu plus tard. Le marché étant plutôt stable, il serait surprenant que les pertes soient très grandes.

______________________________

Sur Internet:

> Encans Empire: www.empireauctions.com

> Maison des encans de Montréal: https://pages.videotron.com/encans/




Les plus populaires : Maison

Tous les plus populaires de la section Maison
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer