Le groupe État islamique (EI) a confirmé la mort de son «ministre de l'Information», Wa'il Adil Hasan Salman al-Fayad, que le Pentagone avait déjà annoncée à la mi-septembre.

Publié le 10 oct. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'EI a confirmé le «martyr» d'Abou Mohamed el-Furqan, utilisant ainsi son nom de guerre. Le communiqué le présente comme l'«émir» du groupe chargé des médias, sans préciser ni les circonstances, ni le lieu ou la date de sa mort.

Le ministère américain de la Défense avait annoncé qu'il avait été tué dans un bombardement aérien de la coalition antidjihadiste le 7 septembre près de Raqa en Syrie.

Selon Peter Cook, porte-parole du Pentagone, le haut responsable de l'EI avait notamment «supervisé» la production des vidéos montrant tortures et exécutions, abondamment diffusées par les djihadistes sur les réseaux sociaux.

Il était un «proche collaborateur» du numéro deux du groupe djihadiste, Abou Mohammed al-Adnani, tué par une frappe de la coalition le 30 août. Et il était également «un membre important» de l'instance dirigeante de l'EI, la shura, toujours selon le porte-parole.