Des témoins ont défendu l'intégrité des journalistes arrêtés en Birmanie, lundi.

LA PRESSE

Les deux journalistes birmans sont accusés d'avoir obtenu des documents confidentiels relatifs au scandale des Rohingya.