Quarante-neuf personnes ont été tuées et 22 autres blessées lundi dans le crash d'un avion de la compagnie bangladaise US-Bangla Airlines en provenance de Dacca près de l'aéroport de Katmandou, le pire accident d'avion au Népal depuis près de trente ans, ont annoncé les autorités.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Un porte-parole de l'armée a dit que le bilan demeure incertain, mais qu'il est clair qu'au moins 50 personnes ont perdu la vie.

«Quarante personnes sont mortes sur le coup et neuf autres dans deux hôpitaux de Katmandou», a déclaré à l'AFP Manoj Neupane, porte-parole de la police, précisant que 22 blessés avaient été hospitalisés, certains dans un état critique.

L'avion, qui transportait 67 passagers et quatre membres d'équipage a chuté sur un terrain de football près de l'unique aéroport international du pays.

Parmi les passagers figuraient 33 Népalais, 32 Bangladais, 1 Chinois et 1 Maldivien, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la compagnie aérienne, Kamrul Islam.

Les causes de l'accident n'étaient pas immédiatement déterminées, mais selon un communiqué des autorités aéroportuaires l'avion était «hors de contrôle» peu avant l'atterrissage.

Selon des témoins oculaires, l'avion s'est écrasé en effectuant une deuxième tentative d'atterrissage.

Des photos montraient l'épave incendiée que des sauveteurs ont dû découper à la recherche des victimes.

L'avion aurait effectué plusieurs manoeuvres erratiques avant de s'écraser à l'extérieur de la piste. Une témoin a dit que l'appareil volait si bas avant l'accident qu'elle a craint qu'il ne heurte les collines qui encerclent la ville. Elle dit avoir entendu une première explosion après l'écrasement, puis une deuxième.

Selon le porte-parole de l'armée Gokul Bhandaree, dorénavant «les chances de retrouver quiconque vivant sont minces car l'avion a été sévèrement brûlé».

Des panaches de fumée pouvaient être vus s'élevant du terrain de football où l'appareil s'est écrasé.

Des images en direct postées sur Facebook montraient la colonne de fumée noire s'élevant derrière la piste d'atterrissage, où un autre appareil était en attente.

Des véhicules des services d'urgence semblaient foncer dans la fumée tandis que des témoins de l'accident filmaient la scène avec leur téléphone portable.

L'appareil était un Bombardier Dash 8 Q400 turbopropulseur, a précisé à l'AFP Mahbubur Rahman du ministère de l'Aviation civile.

L'avion était vieux de 17 ans, selon le site basé en Suède de suivi des vols en temps réel Flightradar24.

L'aéroport de Katmandou a rouvert après avoir été brièvement fermé après l'accident avec des vols à l'arrivée qui ont dû être déroutés.

Bombardier Avions commerciaux a publié un message sur Twitter par rapport à l'accident.

« Nous sommes attristés par la nouvelle concernant l'avion Q400. Nos pensées vont au blessés et aux membres de leurs familles. Informations suivront sous peu. »

« Pour l'instant, nous avons vraiment très peu d'information », a indiqué la porte-parole de l'entreprise, Nathalie Siphenghphet. Bombardier est déjà en contact avec les autorités canadiennes, qui communiquent à leur tour avec les responsables de l'enquête au Népal. Une équipe de Bombardier se dirigera aussi sur place.

Le Népal a subi plusieurs catastrophes aériennes ces dernières années, qui ont porté des coups sévères à son industrie du tourisme. La plupart de ces accidents ont été imputés à l'inexpérience des pilotes ainsi qu'à des problèmes de maintenance et de gestion. Les avions népalais sont interdits de vol dans l'espace aérien européen.

L'accident survenu lundi est le plus meurtrier depuis celui de septembre 1992 dans lequel les 167 personnes à bord d'un vol de Pakistan International Airlines avaient été tuées près de l'aéroport de Katmandou. Deux mois auparavant, un appareil de Thai Airways s'était écrasé près de l'aéroport, faisant 113 morts.

En février 2016, un Twin Otter de la compagnie aérienne Tara Air s'était écrasé dans le district reculé de Myagdi, dans l'Himalaya, à environ 4900 mètres d'altitude, tuant les 23 passagers et membres d'équipage à bord.

US-Bangla Airlines est une compagnie privée lancée en juillet 2014 dont le premier vol international fut à destination de Katmandou en mai 2016. La compagnie opère des vols à destination de l'Asie du Sud et du Sud-Est ainsi que du Moyen-Orient.

-Avec Jean-François Codère et Associated Press