Trente personnes sont mortes et des dizaines d'autres ont été blessées dans un incendie qui s'est produit dans un camp de réfugiés birmans dans le nord de la Thaïlande, ont annoncé vendredi des responsables thaïlandais à l'AFP.    

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Il y a 30 morts et de nombreux blessés», a déclaré une responsable du ministère de l'Intérieur, précisant qu'une centaine d'habitations de fortune avaient été détruites.

«La plupart des morts sont des femmes, des personnes âgées et des enfants. Environ 200 personnes ont été blessées», a ajouté un autre responsable.

L'incendie s'est déclaré vendredi dans l'après-midi dans le camp de Mae Surin, qui accueille près de 4000 réfugiés dans la province de Mae Hong Son, et a été maîtrisé au bout de deux heures, selon la première responsable.

Il existe une dizaine de camps de réfugiés installés en Thaïlande le long de la frontière birmane.

Ces camps théoriquement temporaires, créés au milieu des années 1980, accueillaient en février quelque 130 000 personnes, dont environ 80.000 ayant le statut officiel de réfugiés, selon le Thailand Burma Border Consortium (TBBC), réseau d'ONG qui s'occupe de ces camps. La grande majorité est des membres de la minorité ethnique karen.