(Séoul) Des pluies diluviennes ont inondé la région de la capitale sud-coréenne, transformant les rues du quartier aisé de Gangnam à Séoul en rivières, laissant des véhicules et des systèmes de transport public submergés.

Mis à jour le 9 août
Kim Tong-hyung Associated Press

Au moins neuf personnes ont été tuées et six autres sont portées disparues. Certaines victimes se sont noyées chez elles.

Des voitures et des bus abandonnés étaient éparpillés dans les rues, alors que l’eau se retirait mardi. Des ouvriers déblayaient les arbres déracinés, la boue et les débris à l’aide de pelles mécaniques et bloquaient les rues aux chaussées défoncées.

Des alertes aux glissements de terrain ont été publiées dans près de 50 villes et villages, tandis que 160 sentiers de randonnée ont été fermés à Séoul et dans la province montagneuse de Gangwon.

Des dizaines de routes, dont de grandes artères près de la rivière Han, ont été fermées.

« Les fortes précipitations devraient se poursuivre pendant plusieurs jours. Nous devons rester vigilants et faire tout notre possible pour être prêts à réagir », a averti le président Yoon Suk Yeol depuis le quartier général d’urgence du gouvernement.

La plupart des services de métro de la région métropolitaine de Séoul ont repris leurs activités normales, mais environ 80 routes et des dizaines de stationnements au bord de la rivière sont restés fermés pour des raisons de sécurité.

Le président a appelé les employeurs publics et les entreprises privées à ajuster leurs heures de trajet et a insisté pour que d’importantes mesures soient prises pour remettre en état les installations endommagées et évacuer les personnes se trouvant dans les zones dangereuses afin d’éviter de nouveaux décès.

La pluie a commencé lundi matin et s’est intensifiée au cours de la soirée. Près de 800 bâtiments à Séoul et dans les villes voisines ont été endommagés tandis que plus de 400 personnes ont été contraintes d’évacuer leurs maisons, a indiqué le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité.

PHOTO YONHAP NEWS AGENCY, REUTERS

Des voitures et des bus abandonnés étaient éparpillés dans les rues, alors que l’eau se retirait mardi.

Les secouristes n’ont pas réussi à sauver trois personnes ― deux sœurs quadragénaires et une adolescente de 13 ans ― qui ont appelé à l’aide avant de se noyer dans le sous-sol d’une maison du district de Gwanak, dans le sud de Séoul, lundi soir. Une autre femme s’est noyée chez elle dans le district voisin de Dongjak, où un travailleur public est mort en nettoyant des arbres tombés, probablement par électrocution.

Choi Seon-yeong, un responsable du bureau du district de Dongjak, a mentionné qu’il n’était pas immédiatement clair si l’eau était électrifiée en raison d’une source d’alimentation ou d’un équipement endommagé que l’homme utilisait.

Trois personnes ont été retrouvées mortes dans les décombres d’une gare routière effondrée et d’un glissement de terrain dans les villes voisines de Gwangju et de Hwaseong.

Près de 800 bâtiments à Séoul et dans les villes voisines ont été endommagés et au moins 790 personnes ont été forcées d’évacuer leur domicile, a indiqué le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité.

L’agence météorologique du pays a maintenu mardi un avertissement de fortes pluies pour la région métropolitaine de Séoul et les régions voisines. Elle a prévenu que les précipitations pourraient atteindre cinq à 10 centimètres par heure dans certaines régions. Il pourrait tomber entre 10 et 35 centimètres de plus sur la capitale au cours d’ici jeudi.

Plus de 45 centimètres de pluie ont été mesurés dans le district de Dongjak, le plus durement touché de Séoul, entre lundi et mardi matin 9 heures. Les précipitations par heure dans cette zone ont dépassé 14 centimètres à un moment donné lundi soir, ce qui était la plus forte averse horaire mesurée à Séoul depuis 1942.

Trois personnes sont portées disparues dans le district de Seocho, dans le sud de Séoul. Quelque 800 édifices ont été endommagés dans la capitale et près de 1400 personnes avaient été chassées de chez elles mardi soir, selon le ministère de la Sécurité et de l’Intérieur.

À la tombée de la nuit, les gens pataugeaient dans l’eau jusqu’à la mi-cuisse dans les rues de Gangnam, un de quartiers les plus animés de Séoul. Des automobiles et des autobus étaient coincés dans la boue. Des voyageurs ont évacué la station de métro d’Isu, dont les escaliers se sont transformés en cascades d’eau. Dans la ville voisine de Seongnam, une colline affaiblie par la pluie s’est effondrée sur un terrain de soccer universitaire.

Des orages ont également frappé la Corée du Nord, où les autorités ont lancé des avertissements de fortes pluies pour le sud et l’ouest du pays. Le journal officiel nord-coréen Rodong Sinmun a décrit la pluie comme potentiellement « désastreuse » et a appelé à des mesures pour protéger les terres agricoles et prévenir les inondations sur la rivière Taedong, qui traverse la capitale, Pyongyang.