(Séoul) Le Parlement de la Corée du Nord tiendra sa prochaine session en septembre, pour examiner de nouvelles lois et d’autres questions d’organisation, a annoncé lundi l’agence de presse officielle.

Publié le 7 août
Agence France-Presse

L’organe législatif nord-coréen ne se réunit qu’une ou deux fois par an, le plus souvent pour des sessions d’une journée destinées à approuver les budgets ou d’autres décisions jugées nécessaires par le Parti des travailleurs au pouvoir.

« La 7e session de la 14e Assemblée populaire suprême de la RPDC sera convoquée à Pyongyang le 7 septembre », a rapporté l’agence KCNA, utilisant les initiales du nom officiel de la Corée du Nord, République populaire et démocratique de Corée.

« La session discutera de la question de l’adoption de la loi sur le développement rural socialiste et de la loi sur l’aménagement paysager, ainsi que des questions d’organisation », a-t-elle ajouté.

Ces réunions sont suivies de près par les observateurs pour détecter tout changement de politique économique ou tout remaniement de hauts fonctionnaires.

On ignore si le dirigeant Kim Jong-un participera à la prochaine réunion, après avoir manqué la dernière session en février de cette année.

Dans une autre dépêche, KCNA a déclaré que Pyongyang tiendrait une réunion au début du mois pour examiner les « succès, l’expérience et les leçons du travail d’urgence anti-épidémique de l’État ».

Ces derniers jours, la Corée du Nord n’a signalé « aucun nouveau cas de fièvre COVID-19 ». Pyongyang a également affirmé que toutes les personnes tombées malades depuis la vague d’Omicron en mai étaient désormais guéries.