Les habitants de Shanghai se font couper les cheveux, masser sur le trottoir et déambulent dans des rues pratiquement vides, alors que le confinement en raison de la COVID-19 s'assouplit très progressivement.

Publié le 27 mai
Agence France-Presse

Certains habitants reçoivent même des laissez-passer temporaires qui leur permettent de sortir de leur complexe résidentiel quelques heures par semaine.