(Bakou) L’Arménie et l’Azerbaïdjan ont fait état mardi d’affrontements armés à leur frontière, qui ont fait au moins un mort côté azerbaïdjanais et au moins deux côté arménien.

Mis à jour le 11 janvier
Agence France-Presse

Des heurts meurtriers se produisent régulièrement entre troupes azerbaïdjanaises et arméniennes malgré l’instauration en novembre 2020 d’un cessez-le-feu, qui avait mis fin à une guerre de six semaines pour le contrôle de l’enclave du Nagorny Karabakh.

« Un soldat azerbaïdjanais a été tué […] à la suite d’une provocation des forces armées arméniennes à la frontière », a annoncé mardi le ministère azerbaïdjanais de la Défense.

L’incident a eu lieu dans la région frontalière de Kelbadjar, située à proximité du Karabakh, a-t-il ajouté.

L’Arménie a quant à elle rapporté la mort de deux de ses soldats, dénonçant en retour des « actions provocatrices » de l’armée azerbaïdjanaise.

Selon Erevan, des tirs à l’artillerie et des attaques de drones ont eu lieu sur ses positions à la frontière.

La veille, les autorités proarméniennes du Nagorny Karabakh avaient affirmé que quatre civils avaient essuyé des tirs des forces azerbaïdjanaises pendant qu’ils effectuaient des travaux agricoles.

Des « tirs intenses » ont eu lieu pendant environ 15 minutes avant que l’intervention des soldats de maintien de la paix russes, présents dans la zone depuis le cessez-le-feu de 2020, n’y mettent un terme, avaient-elles dit.

Les autorités du Nagorny Karabakh ont également signalé le bombardement par les forces azerbaïdjanaises d’un village dans la région de Martouni, au cours duquel une voiture civile a été détruite sans faire de victimes.

L’Azerbaïdjan a démenti avoir bombardé ce village.  

L’armée azerbaïdjanaise a de son côté accusé samedi les forces arméniennes d’avoir fait usage de lance-grenades et d’armes de gros calibre contre ses positions dans la région de Kelbadjar.

La guerre qui a opposé ces deux pays en 2020 a fait plus de 6500 morts et s’est achevée par une défaite de l’Arménie, contrainte de céder à l’Azerbaïdjan plusieurs régions formant un glacis autour du Nagorny-Karabakh.