(Thiruvananthapuram) Au moins 25 personnes ont péri dans des glissements de terrain et des inondations après des pluies torrentielles dans le sud-ouest de l’Inde, ont annoncé dimanche les autorités.

Agence France-Presse

Les sauveteurs continuaient de rechercher des survivants dans les débris boueux, tandis que l’armée amenait du matériel de secours par voie aérienne.

Dans l’État côtier de Kerala, de nombreux habitants étaient coupés du monde à cause des pluies, qui ont commencé à s’intensifier vendredi soir, gonflant les cours d’eau et inondant les routes.

Onze corps ont été retrouvés pour le moment dans le district d’Idukki, et 14 autres dans le district de Kottayam, tous deux touchés par des glissements de terrain et des crues éclair, ont indiqué des fonctionnaires.

Des milliers de personnes ont été évacuées et au moins 100 campements humanitaires mis en place, a déclaré dimanche le chef du gouvernement du Kerala, Pinarayi Vijayan.

L’armée, la marine et l’aviation participent aux opérations de secours. Les fonctionnaires interrogés n’ont pu dire combien de personnes étaient portées disparues.

« C’était mon gagne-pain. Tout a été emporté », a déclaré un homme désespéré à la chaîne d’informations Manorama TV dans la ville de Koottickal frappée par un glissement de terrain, dans le Kerala.

« La colline s’est effondrée près de nous. Il y a eu beaucoup de dégâts et de victimes. La maison a disparu. Les enfants ont disparu », a indiqué une habitante de Koottickal.

Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montrait des bus et des voitures submergés par les flots.

Le premier ministre Narendra Modi a exprimé ses condoléances sur Twitter et assuré que les autorités venaient en aide aux personnes affectées par le déluge.

Le département indien de météorologie a indiqué que les pluies torrentielles devraient s’affaiblir lundi, mais dans le nord de l’Inde, certains États, dont les régions himalayennes de l’Uttarakhand et du Himachal Pradesh, devraient subir des « pluies fortes à très fortes » dans les prochains deux à trois jours.

En 2018, près de 500 personnes avaient péri dans le Kerala, qui avait été ravagé par les pires inondations en près d’un siècle.