(Pékin) Le gouvernement chinois a affirmé jeudi avoir entièrement vacciné plus d’un milliard d’habitants contre la COVID-19, soit plus de 70 % de sa population.

Agence France-Presse

Le pays le plus peuplé de la planète (1,4 milliard d’habitants), où le coronavirus a fait son apparition fin 2019, avait distribué au total 2,16 milliards de vaccins en date du 15 septembre, a annoncé devant la presse le porte-parole du ministère de la Santé, Mi Feng.

Le premier pays touché par la pandémie a également été le premier à s’en sortir dès le printemps 2020, après l’adoption de mesures radicales, notamment la détection généralisée et la quasi-fermeture de ses frontières.

Il fait encore face sporadiquement à des regains épidémiques limités, comme ces derniers jours dans la province du Fujian (est), avec une cinquantaine de cas détectés chaque jour.

Le nombre officiel de morts de la COVID-19 reste fixé à 4636.

Le pays a commencé dès la fin de l’an dernier à vacciner sa population  principalement à l’aide de deux vaccins distribués en deux doses par les laboratoires Sinovac et Sinopharm.

Leur taux d’efficacité fait l’objet d’interrogations, notamment face aux souches plus résistantes comme le variant Delta.

Pékin n’a pour l’heure pas autorisé la commercialisation de vaccins étrangers sur son sol.