(Singapour) Le secrétaire américain à la Défense Lloyd Austin a affirmé mardi à Singapour que les revendications croissantes de Pékin en mer de Chine méridionale étaient « sans fondement en droit international ».  

Agence France-Presse

Le responsable américain a fait ces déclarations au début de sa première tournée en Asie du Sud-Est en tant que secrétaire à la Défense, alors qu’il cherche à rallier des pays de la région comme rempart à la Chine.

« Ces affirmations portent atteinte à la souveraineté des États dans la région », a déclaré Lloyd Austin, lors d’un discours organisé par l’Institut international d’études stratégiques. « Nous continuons de soutenir les États côtiers de la région qui veulent préserver leurs droits en vertu du droit international ».

La Chine revendique la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, riche en ressources naturelles.  

Plusieurs pays riverains comme les Philippines, la Malaisie, Brunei et le Vietnam contestent cependant certaines revendications chinoises dans cet espace maritime, une route clé du commerce mondial.  

Les États-Unis « ne reculeront pas lorsque nos intérêts sont menacés, mais en même temps nous ne cherchons pas la confrontation » avec la Chine, a souligné Lloyd Austin.

« Je m’engage à poursuivre une relation constructive et stable avec la Chine, y compris des communications de crise plus solides avec l’Armée populaire de libération », a-t-il encore dit.

L’administration du président Joe Biden veut donner un nouveau départ aux relations avec les pays asiatiques et nouer des alliances pour faire face à Pékin, après les turbulences et l’imprévisibilité de l’ère Donald Trump.

Après Singapour, Lloyd Austin doit se rendre au Vietnam et aux Philippines, et y soulignera que les États-Unis sont une « force stabilisatrice » en Asie du Sud-Est, a déclaré un haut responsable de la défense.