(Hanoï) Plusieurs dizaines de millions de Vietnamiens sont confinés à partir de lundi dans le pays confronté à une flambée épidémique sans précédent de COVID-19, tandis que les restrictions s’accentuent à Hanoï.

Agence France-Presse

Le gouvernement a ordonné le confinement des habitants de 16 provinces supplémentaires alors que la mégalopole d’Ho Chi Minh-Ville (9 millions d’habitants) et les provinces voisines de Binh Duong et Dong Nai sont déjà verrouillées depuis 10 jours.

Près d’un tiers des 100 millions de Vietnamiens sont désormais concernés par cette mesure.

Aucun ordre officiel n’a encore été émis pour les habitants de Hanoï, mais ces derniers sont priés de rester chez eux et l’ensemble des magasins et services non essentiels ont été contraints de fermer.

Près de 6000 cas de COVID-19 ont été recensés dimanche, contre seulement une dizaine par jour début mai. Le pays recense au total 254 décès.

Cité en modèle de gestion de la crise sanitaire au début de la pandémie, le Vietnam a aujourd’hui du mal à se fournir en vaccins et à lancer sa campagne de vaccination.

Selon le ministère de la Santé, seules 4,3 millions de doses ont été administrées à ce jour.

Le pays dit vouloir atteindre l’immunité collective d’ici début 2022. Il développe ses propres vaccins et a commandé des millions de doses à l’étranger.