(New Delhi) Plus de 50 personnes sont mortes foudroyées dans plusieurs États indiens, dont 11 se trouvaient dans un ancien fort du Rajasthan, ont annoncé lundi les autorités.

Agence France-Presse

Des centaines de personnes meurent chaque année en Inde dans les tempêtes et les pluies diluviennes qui accompagnent l’arrivée de la mousson.

Dans l’Uttar Pradesh, l’État le plus peuplé d’Inde, 42 personnes au total ont péri dans divers districts, selon les autorités.

Par ailleurs, à Jaipur, capitale du Rajasthan, des éclairs ont frappé deux tours du Fort d’Amber - qui date du XIIe siècle - où s’étaient massés des touristes observant le spectacle de l’orage.

« Il s’est mis à pleuvoir alors que les gens se trouvaient déjà » dans le fort, a déclaré à l’AFP Saurabh Tiwari, un responsable de la police de Jaipur. « Ils se sont réfugiés dans les tours alors que la pluie s’intensifiait. »

Onze personnes ont péri et 17 ont été blessées, dont trois sont dans un état critique, selon la police.

« Certains des blessés étaient inconscients, d’autres se sont enfuis en courant », a déclaré M. Tiwari.

La grande mousson de juin à septembre est cruciale pour la vie et l’agriculture du sous-continent indien, mais cause chaque année d’importants dégâts et fait des centaines de morts dans cette région du monde qui héberge un cinquième de l’humanité.