(Washington) Le diplomate pressenti pour devenir secrétaire d’État adjoint pour l’Asie de l’Est a promis mardi que le président Joe Biden continuerait à renforcer ses relations avec Taïwan, sans toutefois soutenir clairement l’idée d’une révision des délicats accords avec la Chine sur cette question.

Agence France-Presse

Daniel Kritenbrink, diplomate de carrière, a affirmé lors de son audition au Sénat que la relation des États-Unis avec Taïwan était « plus forte qu’elle ne l’a jamais été » depuis 1979, date à laquelle Washington a reconnu Pékin comme le seul représentant officiel de la Chine.

« Il nous incombe également de développer davantage nos relations solides avec Taïwan dans tous les secteurs », a déclaré M. Kritenbrink, interrogé par les sénateurs qui préconisent un soutien accru des États-Unis à l’île.

La Chine considère Taïwan comme une de ses provinces et a accru sa pression, en envoyant notamment 28 avions militaires chinois dans sa zone de défense aérienne mardi, quelques mois après avoir restreint les libertés publiques à Hong Kong.  

Les tensions ont poussé certains analystes et responsables politiques américains à appeler Washington à l’abandon de sa politique « d’ambiguïté stratégique » – s’abstenir de dire clairement quelles circonstances les amèneraient à intervenir militairement – pour promettre explicitement de défendre l’île.  

Lorsque les sénateurs lui ont demandé s’il était favorable à un changement, M. Kritenbrink a répondu que la politique américaine actuelle, y compris l’accord consistant à ne reconnaître que Pékin, a « assuré la stabilité entre les deux rives du détroit et la sécurité de Taïwan pendant de nombreuses décennies ».  

« Au fur et à mesure que la menace de la République Populaire de Chine s’accroît » et que « le comportement agressif et intimidant vis-à-vis de Taïwan s’accroît, je pense que notre réponse doit être également calibrée », a-t-il déclaré, se disant toutefois convaincu que le « cadre » existant « nous donne tous les outils pour le faire. »

Joe Biden, s’inscrivant dans les pas de l’administration Trump, a notamment poussé à l’inclusion de Taïwan dans les organisations internationales.

Jeudi, la représentante américaine au Commerce s’est entretenue avec un ministre taïwanais pour discuter d’un approfondissement des relations commerciales.

Daniel Kritenbrink, alors ambassadeur au Vietnam, avait enflammé internet en février en publiant une vidéo de lui rappant pour célébrer le Nouvel An lunaire.