(Bombay) Le bilan de l’effondrement d’un immeuble résidentiel de trois étages lundi dans l’ouest de l’Inde s’est alourdi à 26 morts, avec une douzaine de personnes toujours prises sous les décombres, ont annoncé mardi des responsables.

Agence France-Presse

Les recherches se poursuivaient pour découvrir d’éventuels survivants dans les ruines de l’immeuble à Bhiwandi, près de Bombay. Lundi, des secouristes de la Force nationale de réponse aux catastrophes (NDRF) avaient pu extraire vivantes 20 personnes dont deux garçons âgés de quatre et sept ans.

Un porte-parole de la NDRF a expliqué aux journalistes que les équipes de secouristes, aidées de chiens renifleurs, ont retrouvé parallèlement vingt-six corps dans les débris de ciment et de briques de l’immeuble qui s’est effondré lundi vers 3 h 40 (18 h 10 dimanche heure de Montréal).

Selon lui, entre 12 et 15 personnes seraient encore prisonnières des décombres, mais il est pour l’instant impossible de savoir s’il y a parmi elles des survivants.  

Le directeur général de la NDRF, Satya Narayan Pradhan, a expliqué sur Twitter s’attendre à un bilan plus lourd encore avec « davantage de (corps) sous les décombres ».

Les causes de l’accident n’étaient pas connues dans l’immédiat. Les effondrements de bâtiments sont relativement courants en Inde entre juin et septembre, pendant la saison de la mousson, les précipitations intenses fragilisant parfois les structures.