(Washington) Les États-Unis ont appelé lundi à la « libération immédiate » des deux Canadiens inculpés d’espionnage en Chine, dénonçant une accusation « politique et sans aucun fondement ».

Agence France-Presse

« Les États-Unis sont extrêmement préoccupés par la décision de la République populaire de Chine d’inculper formellement les ressortissants canadiens Michael Kovrig and Michael Spavor », a déclaré le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo dans un communiqué.

« Les États-Unis sont aux côtés du Canada pour appeler Pékin à libérer immédiatement les deux hommes et rejettent l’utilisation de leur détention injustifiée pour intimider le Canada », a-t-il ajouté, demandant également que les autorités consulaires canadiennes aient accès aux deux détenus.

Le Parquet chinois avait annoncé vendredi l’inculpation pour « espionnage » et divulgation de « secrets d’État » de Michael Kovrig, ancien diplomate auparavant en poste à Pékin, et du consultant et homme d’affaires Michael Spavor, spécialiste de la Corée du Nord.

PHOTO JASON REDMOND, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Les Canadiens Michael Spavor et Michael Kovrig sont inculpés d’espionnage en Chine.

Les deux hommes avaient été interpellés en décembre 2018 quelques jours après l’arrestation au Canada, à la demande de la justice américaine, de la directrice financière du géant chinois des télécommunications Huawei, Meng Wanzhou.

La procédure visant les deux Canadiens est largement perçue en Occident comme une mesure de représailles, ce que la Chine dément formellement.